Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 1993, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

Reza Abdoh

Hip Hop Waltz of Euridice

Théâtre

    DATES ET LIEUX
    • Nanterre-Amandiers, centre dramatique national

    The Hip Hop Waltz est celle d'un couple humanoïde, visage et crâne entièrement glabres et blancs : Orphée, joué par une actrice (Julia Francis) aussi grande que Sigourney Weaver, et Eurydice, en travesti par Tom Fitzpatrick. Sans changer totalement d'aspect, ils prennent plusieurs identités, - mais c'est toujours le couple, le sexe, le plaisir, le mal - et sont entrainés dans un parcours initiatique à la suite du capitaine - Alain Mandell - perruque rousse, visage buriné parsemé de verrues, faux ventre. Un meneur de jeu, comme dans les comédies musicales - d'ailleurs il y a de la musique, de la danse (deux noirs très beaux),- une énergie sauvage, plus des images vidéo sur plusieurs moniteurs, et l'ensemble compose un tableau cohérent, dense, vibrant sur un rythme fiévreux, comme les muscles d'un seul corps en plein effort : "Un spectacle typique de Los Angeles" disait un journaliste du Village Voice.
    Un spectacle dont la violence n'est pas seulement sonore. C'est la violence viscérale d'un garçon à la voix douce, les artistes qui protestaient contre la guerre au Vietnam pensaient influer sur le cours de l'histoire. Il n'en va pas de même quand il s'agit du sida. Cela donne quelque chose de vertigineux, dans la détresse parfois, ici dans la colère.
    Iranien d'origine, élevé en Angleterre et installé à Los Angeles où il a suivi ses études, Reza Abdoh appartient à la culture californienne, et lui apporte quelque chose d'autre : le regard étranger, inexorable et amoureux. Son spectacle se termine sur un chromo du rêve américain, petite maison, petit jardin au bord de la route, couleurs fraîches et vives de la santé. Un rêve perdu.

    Colette Godard in Le Monde

    Hip Hop Waltz of Eurydice
    Spectacle et mise en scène de Reza Abdoh

    Production, Diane White
    Décor, costumes, Timian Alsaker
    Lumière, Rand Ryan
    Son, Raul Vincent Enriquez
    Maquillage, Elena Maluchin Breckenridge
    Vidéo, Adam Soch
    Directeur de scène, Susan Slagle
    Avec Tom Fitzpatrick, Julia Francis, Alan Mandell, Reginaldo Inacio Santana, Ronaldo Estevan de Sa