Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 2012, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

Ryoji Ikeda

superposition

Musique

    DATES ET LIEUX
    • Centre Pompidou
      14 novembre au 16 mai

    C’est au milieu des années 1990, en pleine effervescence de la scène electronica mondiale, que le musicien japonais Ryoji Ikeda, né en 1966, connaît la célébrité avec une série de disques sur les labels CCI, Touch, Staalplaat et Raster-Noton.
    D’abord marqués par la pratique du DJ’ing, ses montages complexes, affinés par une maestria chirurgicale, s’évident peu à peu de toute source extérieure, pour ne plus composer qu’à partir des dysfonctionnements ostensibles de l’ère numérique (clicks, buzzers…). Tendues vers un formalisme abstrait, ses œuvres plus récentes (Dataplex, Test Pattern) questionnent la perception même, jusqu’à ses limites, entre l’infra- et l’ultra-son.
    Ses performances et œuvres audiovisuelles sont des expériences sensorielles uniques, au cours desquelles l’œil et l’oreille sont saisis ensemble dans un même tourbillon d’intensités et de vitesses différentielles. Dans le sillage de cette abstraction, ce sont les mathématiques et la logique qui inspirent superposition, multi-projet décliné en plusieurs formes : installations, conférences et performances.
    La superposition renvoie ici génériquement au concept homonyme de la mécanique quantique ; dans la performance, elle se traduit par un foisonnement d’informations où des transductions incessantes s’opèrent entre le son et l’image. Pour la première fois chez Ikeda (si l’on excepte Op., son cycle de musique instrumentale pour cordes de 2000-2001), deux performers sont mis à contribution ; présents sur scène, ils sont les exécutants d’une partition matricielle de l’œuvre, les officiants d’un rituel inédit. 

     

    Ryoji Ikeda
    superposition
    Commande du Festival d’Automne à Paris pour la partie musicale
     
    Ryoji Ikeda, concept, musique et direction artistique
    Stéphane Garin, Amélie Grould, performers
    Tomonaga Tokuyama, Norimichi Hirakawa,
    Yoshito Onishi
    , réalisation graphique, programmation 
    Daisuke Sekine, conception architecturale
    Simon MacColl, direction technique
    Tomonaga Tokuyama, coordination technique

     

    Production Ryoji Ikeda Studio ; Quaternaire ; Forma
    Coproduction Concertgebouw (Bruges) ; Festival de Marseille ; EPPGH La Villette (Paris) ; Kyoto Experiment ; ZKM-Centre d’art et de technologie des médias (Karlsruhe) ; Les Spectacles vivants – Centre Pompidou (Paris) ; Festival d’Automne à Paris
    Coréalisation Les Spectacles vivants – Centre Pompidou (Paris) ; Festival d’Automne à Paris
    Avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale et de la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa
    Ryoji Ikeda
    © Ryoji Ikeda
    Ryoji Ikeda
    © Ryoji Ikeda
    Archives
    Partenaires