Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 2014, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

Young Jean Lee

STRAIGHT WHITE MEN

Théâtre

    DATES ET LIEUX
    • Centre Pompidou
      16 au 19 octobre

    Que se passe-t-il lorsque l’on perd le plus grand des privilèges : celui d’oublier que l’on est privilégié ? Cette question inattendue est le point de départ de STRAIGHT WHITE MEN, qui aborde cette figure de l’homme blanc hétérosexuel devenue la « voix par défaut » de nos sociétés occidentales. Comme un écho lointain à Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller, qui explorait les conflits moraux d’une famille de la classe moyenne blanche dans l’Amérique de l’après-guerre, STRAIGHT WHITE MEN met en scène une famille ordinaire composée d’un père et de ses trois fils déjà adultes. Alors que l’un d’eux remet en question sa position et s’oppose aux attentes de sa famille, ce sont les valeurs dominantes des sociétés néolibérales contemporaines qui sont interrogées – et notamment leur tendance à faire de la réussite personnelle un objectif universel, de l’individualisme une morale, du soi une entité à modeler et à construire…
    À l’image de son héros moyen, la pièce de Young Jean Lee adopte certains codes théâtraux conventionnels pour en faire ressentir toute l’étrangeté et l’artificialité. Pour cette metteure en scène et dramaturge d’origine coréenne, figure centrale de la scène théâtrale new-yorkaise, il s’agit également de poser la question de l’identité sous toutes ses formes – qu’elle soit ethnique, sociale ou sexuelle – dans une société qui ne cesse de l’exalter sans pour autant en penser les contradictions ni définir les conditions d’un véritable vivre ensemble.

    Texte et mise en scène, Young Jean Lee
    Produit par Aaron Rosenblum
    Avec Scott Shepherd, Pete Simpson, Austin Pendleton, James Stanley
    Collaboration mise en scène, Emilyn Kowaleski
    Scénographie, David Evans Morris
    Costumes, Enver Chakartash
    Lumière, Chris Kuhl
    Son, Chris Giarmo, Jamie McElhinney
    Chorégraphie, Faye Driscoll
    Dramaturgie, Mike Farry
    Producteur associé, Matthew Kagen
    Production et régisseur général, Chloë Brown
    Directeur technique, Nathan Lemoine
    Assistant régisseur général, Stephanie Byrnes Harrell
    Accessoires, Elizabeth Sargent
    Collaboration dramaturgie, Eric Shethar
    Assistants mise en scène, Braulio Cruz, Kaela Garvin, Julia Mounsey, Zachary Segel
    Assistant scénographie, Cate McCrea
    Doublures, Zachary Segel, Gerrit Thurston
    Traduction en français, Jean-Luc Defromont

    Young Jean Lee’s Theater Company :
    Directrice artistique, Young Jean Lee
    Producteur, Aaron Rosenblum
    Producteur associé, Matthew Kagen
    Directrice associée, Emilyn Kowaleski

    Production Young Jean Lee’s Theater Company // Coproduction Wexner Center for the Arts at Ohio State University ; Center Theater Group (Los Angeles) ; Steirischer Herbst Festival (Graz) ; Public Theater (New York) ; Les Spectacles vivants – Centre Pompidou ; Festival d’Automne à Paris // Coréalisation Les Spectacles vivants – Centre Pompidou ; Festival d’Automne à Paris // Avec le soutien de the Doris Duke Performing Artists Awards program, the New England Foundation for the Arts’ National Theater Project, principalement financé par The Andrew W. Mellon Foundation, the MAP Fund, soutenu par the Doris Duke Charitable Foundation et the Andrew W. Mellon Foundation, the National Endowment for the Arts et the New York State Council on the Arts, a state agency. // Avec le soutien de l’ONDA
    Spectacle créé le 10 avril 2014 au Wexner Center for the Arts, à Colombus, Ohio