Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
Vous êtes sur la page d'une action de l'édition 2012, retrouvez tous les actions de cette édition dans nos archives

La jeunesse et le Festival d’Automne à Paris

six projets pour partager, rencontrer, créer, avec les artistes du Festival d'Automne à Paris

Ateliers - L'Automne au lycée

    « l’école » en présence de l’artiste
    Le Festival d’Automne à Paris lance cette année plusieurs projets fédérés sous le titre générique « l’école » en présence de l’artiste. Parce qu’il entretient avec les artistes un rapport étroit et personnalisé, parce qu’il réunit dans sa programmation les grandes disciplines artistiques témoignant des problématiques de l’époque, parce qu’il est une plateforme unique de partage et de collaboration entre des structures culturelles très diversifiées (du Louvre à la Ménagerie de verre), parce qu’il occupe une géographie englobant des territoires qui s’étendent bien au-delà de la seule capitale, le Festival d’Automne à Paris entend mener, en matière de transmission, de pédagogie et de formations des publics jeunes, une action pilote. La spécificité de sa position – il n’a pas de salles qui lui soient propres, il a potentiellement toutes les salles pour mener ses actions et accueillir sa programmation – lui permet, par la distance et la vision globale qu’elle lui offre, d’être moteur de projets à long terme, dépassant le seul souci de fréquentation des spectacles proposés. Le Festival d’Automne à Paris amplifie et développe le projet Cours de re-création, laboratoire pédagogique inscrivant la jeunesse et la mixité sociale et générationnelle au coeur de ses préoccupations. Qu’il s’agisse de criss-cross, commande passée auprès du compositeur Benedict Mason qui mobilisera les élèves d’un conservatoire des Hauts-de-Seine et leur permettra d’engager un travail approfondi avec cet artiste et des musiciens professionnels, de la participation d’amateurs et d’étudiants à l’atelier de modelage dirigé par le plasticien Urs Fischer (Page 11), de la vitrine et des espaces de réflexion offerts à de tous jeunes talents sortis des grandes écoles chorégraphiques européennes (Attention : sorties d’écoles,, du projet Paroles d’acteur mené avec l’ADAMI qui permet à de jeunes acteurs de travailler avec des maîtres de théâtre, ou du parcours :Maguy Marin destiné à transmettre la mémoire d’un répertoire tout en l’articulant aux créations les plus récentes. Le Festival développe un projet de transmission : participer et accompagner la formation des spectateurs de demain, décloisonner les disciplines, aider à mieux voir et mieux comprendre. En permettant à un public jeune de fabriquer son propre langage, d’échanger, de participer à un processus créatif partagé. En présence des artistes. Sans dogme ni apriori.

    Emmanuel Demarcy-Mota

    Un compositeur écrit une oeuvre pour 40 élèves d’un conservatoire des hauts-de-seine, en complicité avec 8 solistes de l’instant donné et la donnera à entendre dans 5 lieux.
    Concervatoire de Vitry, Collège des Bernardins, MAC / VAL, L’Onde, Théâtre d’art Vélizy-Villacoublay, Agence centrale de la Société Générale
     « Faire que le merveilleux et l’inconnu adviennent, par surprise ».
    De cette performance associant des interprètes de L’Instant Donné et une quarantaine d’élèves du Conservatoire de Vitry ne résulte pas tant un ensemble ou un groupe qu’un chorus engageant chacun à développer sa sensibilité, sa responsabilité et, non sans subversion, sa liberté individuelle. À privilégier sa propre inspiration, à imaginer son propre projet. Nous sommes loin des exercices et autres gammes, de l’acquisition traditionnelle et rhétorique d’une ostentatoire virtuosité technique. Benedict Mason entend faire partager, sur la base d’un échange égalitaire, en réciprocité, la musique et les arts de la représentation. Une autre dextérité et un dépassement de soi d’une autre nature nous mettent à l’écoute de modes de jeu inhabituels. Tout aussi peu familièrement, des objets musicaux trouvés ou détournés déploient de saisissants effets. La pureté du son suscite l’étonnement, enchante. Et le parcours se fait ludique, une « bagatelle » nous invitant à redécouvrir une simplicité que l’on devine aussi mystérieuse. criss-cross s’adaptera aux diverses propriétés acoustiques des espaces qui l’accueilleront.
    Parcours Maguy Marin invité Denis Mariotte
    Sept spectacles / neuf lieux partenaires 
    Les spectacles du parcours Maguy Marin permettront aux élèves de rentrer dans l’univers de l’artiste et les choix des trois spectacles parmi les cinq proposés, se feront en concertation avec les académies.
    Dix lycées seront partenaires du parcours (visites, rencontres, répétitions,...)
    s’approprier - Participer - travailler - echanger - visiter
    S’approprier le spectacle en écrivant un dossier de presse en amont du spectacle pour les inciter à rechercher et analyser de la documentation, à réaliser un interview avec un interprète, et à hiérarchiser l’information. Ce dossier sera envoyé à une autre classe participant au parcours. Chaque classe devra également écrire un article critique à partir de données objectives récoltées pendant la représentation.
    Participer à une répétition ouverte de May B en présence de Maguy Marin ou à un atelier de travail du Ballet de l’Opéra de Lyon.
    Travailler sur le plateau du théâtre en participant un travail d’atelier mené au lendemain de la représentation à laquelle les élèves auront assistée et leur proposer de « présenter» devant l’artiste la perception qu’ils ont eue du spectacle. Par « présentation » on entend ici l’interprétation libre (travail du corps, dialogues, jeu, texte, …) de l’oeuvre vue. Un dialogue avec les interprètes est prévu à la fin de cet exercice.
    Visiter les lieux de représentation
    La description de ce qui a été vu et entendu est le socle à partir duquel peuvent se déployer des prolongements mobilisant plusieurs champs disciplinaires (rebonds, mises en écho) en fonction de l’oeuvre et des centres d’intérêt qu’elle a fait naître. Nous chercherons avec les enseignants les pistes de travail sur lesquels ils pourront travailler avec leurs élèves. Des danseurs de la compagnie Maguy Marin interviendront dans le parcours pour leur dire le travail, l’appropriation d’une oeuvre, l’univers d’un créateur… Les spectacles du parcours Maguy Marin permettront aux élèves de rentrer dans l’univers de l’artiste et les choix des trois spectacles parmi les cinq proposés, se feront en concertation avec les académies.
    Urs Fischer
    Ecole nationale supérieure des Beaux-arts
    cours de re-création :
    pendant 10 mois des élèves de 5 à 20 ans travaillent autour des oeuvres de Urs Fischer
    Attention : sorties d’écoles

    Paroles d’acteurs / Nicolas Bouchaud
    Théâtre de l’Aquarium
    Un acteur réputé, ici metteur en scène, dirige de jeunes comédiens
    Avec Paroles d’acteurs, l’Adami perpétue depuis 18 ans la notion de transmission chère au théâtre. Chaque année, carte blanche est donnée à un «Maître de théâtre», acteur et metteur en scène, pour partager son savoir et son expérience avec les comédiens de l’opération Talents Cannes Adami.
    Cette relation privilégiée entre un grand metteur en scène et de jeunes comédiens traduit la volonté de l’Adami de mettre l’expérience des aînés au service des plus jeunes. Leur participation à la construction d’une identité professionnelle commune entre des comédiens de générations différentes s’inscrit dans cette belle tradition de transmission orale qui caractérise le théâtre.