Cet automne, le Festival s’associe aux Inrockuptibles et lance son premier podcast « voix d’automne ». Chaque mois, nous invitons des femmes (metteuse en scène, plasticienne, commissaire d’exposition, chorégraphe) à parler de leurs créations.

Disponibles à l'écoute :

Épisode 1 : Marion Siéfert
 (autrice, metteuse en scène et performeuse) : 
« Le spectacle commence comme un petit fait divers : une jeune fille se fait harceler sur les réseaux sociaux et commence à parler en live. Où ce live va mener, ça c’est la trajectoire du spectacle. »

 

 

Épisode 2 : Claire Le Restif (Directrice du Centre d'art contemporain d'Ivry – le Crédac et commissaire de l’exposition « La vie des tables ») et Kapwani Kiwanga (artiste visuelle) :
« Quoiqu’il arrive, les artistes, tant qu’ils auront un papier, un crayon et une tablette existeront et peut-être pendant le confinement la table était à la fois la table où les artistes faisaient faire la classe à leurs enfants, faisaient le repas, faisaient le gouter, et peut-être le soir tard, cette table devenait sa table de travail. » 


 

Épisode 3 : Dorothée Munyaneza (chanteuse, autrice et chorégraphe) et Asmaa Jama (poète, artiste visuelle et réalisatrice) :
« Comment on tisse nos humanités multiples, en partant d’un endroit précis, pour moi Mailles c’est ça, c’est rassembler ces corps, rassembler ces récits, rassembler ces parcours, pour créer quelque chose qui nous unit et qui nous rassemble, qui nous donne de la force et de l’élan. »


 

Épisode 4 : Émilie Rousset (metteuse en scène) et Louise Hémon (réalisatrice)
Ensemble, elles signent la série de spectacles « Les Rituels ».
« Certains soirs, Laurent Poitrenaux était plus habité par Chirac, d'autres soirs il était plus habité par Valérie Giscard d'Estaing, donc c'est un jeu de filtre, de fantômes, d'aller-retours et de superpositions, qui en fait est assez sensible, ça paraît un peu compliqué comme ça quand je l'explique, mais je crois que le spectateur sent ça et ça créé une certaine dynamique et un certain humour. »

 

Épisode 5 : Fanny de Chaillé (metteuse en scène, chorégraphe, performeuse et plasticienne), Margot Viala (interprète) et Valentine Vittoz (interprète)
« Ce que me plaisait et ce qui me faisait un peu peur, c'était de travailler avec des inconnus, mais je trouvais que pour travailler la forme chorale, c'était presque nécessaire. Je pense que je n'aurais pas pu travailler un chœur avec des gens que je connaissais. »

 

Épisode 6 : Silvia Costa (autrice, metteuse en scène, interprète et scénographe)

« Je me suis demandée comment la parole pouvait devenir le support d'une création chorégraphique. » 

 



À venir :

Épisode 7 : Emmanuelle Lafon (metteuse en scène et interprète) et Ghita Serraj (interprète)