En ouverture de cette édition particulière, le Festival vous invite à un week-end éclectique où se côtoient danse et théâtre, débat d’idées et concert, artistes de renom et jeunes découvertes. Deux jours pluridisciplinaires pour enfin se retrouver pleinement sous le doux soleil du mois de septembre.

Au printemps, les lieux culturels se sont tus trop longtemps. L’heure est maintenant au spectacle et aux retrouvailles avec le public et c’est pourquoi le Festival d’Automne ouvre son édition 2020 avec un week-end riche en rendez-vous. Grâce à une programmation gratuite et accessible aux plus jeunes, ces deux jours vous invitent à passer d’un lieu à l’autre et d’une forme à l’autre, en peu de temps. Tout commence avec les tragédies de Sophocle adaptées par Gwenaël Morin en plein air, du lever du soleil à son zénith. Puis, la présence de Boris Charmatz et de Joris Lacoste, figures fortes de cette édition 2020, rythme la journée : blablabla, spectacle de l’Encyclopédie de la parole fabriqué avec des mots d’enfants, est présenté, ainsi qu’un cycle de films des pièces de Boris Charmatz, dont le très hypnotique Une lente introduction que le chorégraphe introduira en personne. En partenariat avec le quotidien d’idées AOC, une rencontre avec des artistes et des chercheurs interroge notre rapport au corps suite à la crise sanitaire. Les lieux ouverts entre bois de Vincennes le matin et jardins de l’Espace Cardin l’après-midi invitent le public à des pauses amicales en plein air. Enfin, l’Ensemble Le Balcon clôture en musique ce week-end d’ouverture avec un concert dans la grande salle du Théâtre de la Ville – Espace Cardin.


En partenariat avec France Culture

Programme en cours :

Gwenaël Morin / Uneo uplusi eurstragé dies 

Encyclopédie de la parole / blablabla

Boris Charmatz / Une lente introduction (film) et Les Disparates (film)

Année 20 / Siècle 21 : rencontre AOC autour des effets de la pandémie sur les relations sociales

Concert : Karlheinz Stockhausen, Evas Spiegel – Pietà // Igor Stravinsky, Trois poésies de la Lyrique japonaise // Maurice Ravel, Trois Poèmes de Mallarmé alternés avec Morton Feldman, The Viola in my Life nº1 et 2 // Salvatore Sciarrino, Introduzione all’oscuro

Henri Deléger, bugle // Léa Trommenschlager, soprano* // N.N., soprano** // Iris Zerdoud, cor de basset // Ensemble Le Balcon // Direction, Maxime Pascal

 

Production Festival d’Automne à Paris // Coréalisation Théâtre de la Ville-Paris ; Festival d’Automne à Paris // En collaboration avec l’Atelier de Paris