Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2016
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 2013, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

Rebecca Saunders / Mark Andre / Hans Abrahamsen

Tre små Nocturner / S1 / Fletch

Musique

    DATES ET LIEUX
    • Opéra National de Paris Bastille
      22 octobre

    Un concert aux couleurs contrastées.
    Si le sde l’énigmatique titre S1 de Mark Andre fait allusion à l’allemand Schwelle, le seuil, mais aussi au S-Bahn (le RER de Berlin), l’oeuvre décrit un voyage musical à travers des situations qui se dissipent, s’éteignent, sans laisser de traces, et induit une « petite méditation métaphysique » sur la disparition, où résonne l’injonction biblique Noli me tangere.
    Dans les Tre små nocturner (Trois Petits Nocturnes), entre timbres frêles, anamorphose de tango et languissante berceuse, Hans Abrahamsen associe des cordes diaphanes et les accents prégnants de l’accordéon. Air revisite une oeuvre ancienne pour ce même instrument, Canzone. La sillonner à nouveau comme si elle n’appartenait plus à son créateur, et après avoir oublié les règles qui avaient présidé à son écriture, c’est en donner une toute autre version, dans la distance, et y scruter le polissage des ans, l’illusion de la permanence et du temps qui passe.
    À la blancheur d’Abrahamsen répondent les couleurs de Rebecca Saunders, et surtout un rouge intense, évoquant les théories humorales d’antan. Choler se réfère en effet à la bile mêlée de sang et à la capacité qu’on prêta longtemps aux humeurs de déterminer les qualités physiques et mentales de chacun. Aussi l’oeuvre fait-elle montre d’un tempérament bilieux, d’une colère, d’une irascibilité,qu’expriment de soudaines éruptions d’accords entrecoupés de silences. Comme dans Fletch, dont le titre rappelle la plume stabilisant la flèche de l’archer, Rebecca Saunders accorde au son, d’une intense présence, une densité, une énergie, un corps.

    Hans Abrahamsen
    Tre små Nocturner pour accordéon et quatuor à cordes
    Air, pour accordéon solo
    Mark Andre
    S1 pour deux pianos
    Rebecca Saunders
    Fletch pour quatuor à cordes
    Choler, pour deux pianos
    Yukiko Sugawara et Tomoko Hemmi, piano
    Quatuor Arditti
    Frode Haltli
    , accordéon

     

    Coréalisation Opéra national de Paris ; Festival d’Automne à Paris
    France Musique enregistre ce concert