Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 2013, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

Trisha Brown

Trisha Brown Dance Company /2 programmes

Danse

    DATES ET LIEUX
    • Théâtre de la Ville
      22 octobre au 1 novembre

    Figure centrale de la danse post-moderne, Trisha Brown fait partie de cette génération de chorégraphes ayant révolutionné la danse par une déconstruction minutieuse de ses codes spectaculaires : travail in situ, usage de la vidéo, du discours, construction d’une syntaxe gestuelle épurée sont autant d’éléments dont la danse contemporaine a hérité.
    Le processus d’engendrement continu de gestes qui caractérisent le « mouvement brownien » offre une lecture abstraite et fluide du corps.
    Ce programme est l’occasion de découvrir la deuxième période de son oeuvre : pièces conçues pour la scène, utilisant musique et décors – mais marquées par un même refus de l’anecdotique.
    Une tournée d’adieu pour célébrer celle qui, après une oeuvre immense, a pris sa retraite en 2012.
    Marquée par une tonalité funèbre, For MG : the movie est un hommage à Michel Guy, créateur du Festival d’Automne à Paris et soutien inconditionnel de Trisha Brown.
    Dans une atmosphère mélancolique en clair-obscur, les figures dansées semblent flotter entre deux mondes. Dans Homemade, pièce historique qui inaugure les rapports
    entre danse et multimédia, un projecteur placé sur le dos de l’interprète dédouble le corps et mutlitplie les perspectives
    sur le mouvement – offrant une réflexion sur le medium d’une saisissante actualité. Avec Newark, Trisha Brown poursuit ses recherches géométriques et formelles tout en introduisant la question du rapport homme/femme.
    Sur fond d’abstraction visuelle, conçue par l’artiste minimaliste Donald Judd, elle développe un glissement de duos inversant les positions codifiées. Sur une scénographie de Robert Rauschenberg, Foray Forêt injecte de l’imprévisible dans la pureté de la composition. Dans cette danse qui demande une attention constante au moindre détail, il se passe toujours quelque chose en dehors du champ perceptif.
    Le solo If you couldn’t see me vaut comme un symbole de l’exigence de maîtrise et du refus de l’expression facile propres à Trisha Brown : jouant aux frontières du visible dans une scénographie bordée d’ombre, la danse nous entraîne dans un jeu équivoque où l’émotion précède la reconnaissance. Pour Astral Convertible, Rauschenberg a imaginé une installation équipée de capteurs sensibles aux mouvements des danseurs. Danse, lumière et son interagissent en écho, à la manière d’un champ d’interférences en déplacement constant.

    Programme A
    For M.G.: The Movie (1991)
    Chorégraphie, scénographie et costumes, Trisha Brown
    Musique, Alvin Curran (One Step Too”)
    Lumière, Spencer Brown avec Trisha Brown
    Créé à l’Hippodrome de Douai le 8 février 1991
    Homemade (1966)
    Film de Babette Mangolte d’après un film original de Trisha Brown et de Robert Whitman
    Scénographie, Trisha Brown et Robert Whitman
    Costumes, Kaye Voyce
    Danseuse, Vicky Shick
    Créé à Judson Memorial Church, New York, le 29 mars 1966
    Newark (Niweweorce) (1987)
    Chorégraphie, Trisha Brown
    Scénographie et concept sonore, Donald Judd
    Orchestration sonore et réalisation, Peter Zummo avec Donald Judd
    Lumière, Ken Tabachnick
    La Trisha Brown Dance Company remercie l’Opéra de Lyon pour le prêt des toiles de Newark (Niweweorce).
    Créé au Nouveau Théâtre d’Angers le 10 juin 1987, commande du CNDC d’Angers
    Programme B
    Foray Forêt (1990)
    Chorégraphie, Trisha Brown
    Musique au choix d’une fanfare locale
    Scénographie et costumes, Robert Rauschenberg
    Lumière, Spencer Brown avec Robert Rauschenberg
    Créé au TNP de Lyon le 22 septembre 1990, commande de la Biennale de Lyon
    If you couldn’t see me (1994)
    Chorégraphie, Trisha Brown
    Musique, costume et scénographie, Robert Rauschenberg
    Lumière, Spencer Brown avec Robert Rauschenberg
    Créé au Festival de danse de Châteauvallon le 1er juillet 1994
    Astral Convertible (1989)
    Chorégraphie, Trisha Brown
    Scénographie, costumes, Robert Rauschenberg
    Musique, John Cage Eight
    Lumière, Ken Tabachnick
    Créé à Montpellier, Cours Jacques Coeur, le 22 juin 1989, commande du Festival Montpellier Danse
    Trisha Brown Dance Company
    Fondatrice de la Compagnie et chorégraphe, Trisha Brown
    Directrices artistiques associées, Carolyn Lucas et Diane Madden // Neal Beasley, Cecily Campbell, Tara Lorenzen, Megan Madorin, Tamara Riewe, Vicky Schick, Jamie Scott, Stuart Scott, Stuart Shugg, Nicholas Strafaccia, Samuel Wentz, élève apprenti Eric Williams


    Coréalisation Théâtre de la Ville-Paris ; Festival d’Automne à Paris
    En partenariat avec France Inter