Klaus Michael Grüber Empedokles Hölderlin Lesen

[Théâtre]

Hölderlin, contemporain des Romantiques allemands, a écrit Empédocle dans une période (1798-1800) d'extrême concentration intellectuelle et de tension pour tenter de surmonter sa séparation d'avec Suzette Gontard (la Diotima de son oeuvre, en particulier dans son roman Hypérion). Il a ébauché trois versions de cette tragédie dont aucune n'est achevée. Empédocle est un homme « depuis longtemps disposé à la haine de la civilisation, au mépris de toute occupation bien définie, de tout intérêt porté à des objets divers, ennemi mortel de toute existence bornée... malheureux du seul fait qu'il est lié à la loi de la succession..., qu'il n'est pas un dieu » ; ainsi le définit Hölderlin dans son Plan de Francfort en 1797. La proposition de Klaus Michael Grüber à travers Empedokles Hölderlin Lesen dépasse la représentation même de la tragédie de Hölderlin pour exprimer plus globalement l'oeuvre du poète et son inscription dans sa vie, dont on sait qu'elle fut obscurcie par une « folie », immédiatement postérieure à l'écriture d'Empédocle. Klaus Michael Grüber, l'un des principaux metteurs en scène de la Schaubühne de Berlin, a réalisé de très nombreuses mises en scène au Piccolo Teatro di Milano, à Zurich, Stuttgart, Brême, Francfort... A Berlin, ses plus récentes mises en scène sont Les Bacchantes (Euripide) et Empedokles Heilderlin Lesen. A Paris, il a réalisé en mai 1975 un spectacle en français, Faust Salpêtrière d'après Goethe.