Dana Reitz Circumstantial Evidence

[Danse]

Une présence presque surnaturelle aussi bien que profondément sereine. C'est un solo de 40 minutes en silence et celui-ci est si frappant qu'il en devient palpable. C'est le 'doux tonnerre' décrit pas Shakespeare. Chorégraphie fascinante renforcée par la conception de lumière de Jennifer Tipton. Emergeant de la lumière et retournant à l'obscurité, Dana Reitz semble une apparition, un spectre ; la beauté et la gravité de ses mouvements la font ressembler à une prophétesse d'un autre monde. Circumstancial Evidence ou la magie et le mystère.

Jack Anderson in The New York Times