Tazieh

[Musique]

Unique forme de tragédie traditionnelle existant dans le monde musulman, Le Tazieh est à la fois un opéra, une passion médiévale et un rituel. Le Tazieh, littéralement "deuil", ou Shabih "imitation", illustre des événements qui eurent lieu en octobre 680. L'imam Hossein, petit-fils du prophète Mohammad, tentait alors, avec les siens, de rejoindre ses partisans dans la cité de Koufa, mais le calife de Damas, ennemi des descendants du prophète, fit encercler la petite troupe à Kerbala, l'assoiffa en lui barrant l'accès au fleuve Euphrate, massacra l'Imam et ses gens. Ce martyr est célébré depuis 680, et plus encore depuis 1501, lorsque le chiisme devint la religion officielle de la Perse. Le Tazieh a pris sa forme actuelle à la fin du XVIIIe siècle. Les exécutants interprètent leur rôle sur la plate-forme centrale d'un théâtre en rond, le Tekieh. La musique est importante, grâce a elle une grande partie de l'héritage traditionnel a pu, sous couvert de spectacles religieux, être conservée. Elle est jouée par différents tambours, trompettes et cymbales.