Achim Freyer / Salvatore Sciarrino Macbeth

[Musique]

"Que veut dire actes sans nom ? Ce sont des actions scélérates, des assassinats si violents que ni la langue ni le cœur n’osent les dire. Il est nécessaire de les garder en une silencieuse mémoire : la vieille odeur de sang est toujours en embuscade. Mieux vaut en prendre conscience, avant qu’elle ne s’éveille.
Trop souvent refoulé, le tragique est indispensable pour nous sortir de l’indifférence. L’horreur se mêle sans cesse à la vie quotidienne, et, si nous ne voulons pas être asphyxiés, il nous faut réveiller notre conscience sociale...
Dans cet opéra, on ne parle ni de mort ni de massacre en particulier, mais de tous les morts, de tous les massacres sur lesquels repose l’humanité. Quand le mécanisme du pouvoir en soi devient une obsession, il broie toujours des vies humaines. Banco tombe assassiné dans une forêt. Celle-ci s’animera, des générations de victimes viendront prendre possession de Macbeth."
S. S.

La scénographie d'Achim Freyer s'inspire des dessins perspectifs de l’architecte Jan Vredeman de Vries (1527-1604).