Benedict Mason ChaplinOperas

[Musique]

ChaplinOperas est l’œuvre d’un compositeur et réalisateur s’interrogeant sur les moyens de combiner musique et cinéma et de présenter à un public d’aujourd’hui des chefs-d’œuvre vieux de trois-quarts de siècle.
Sollicité par l’Ensemble Modern, à l’occasion du centenaire du cinéaste en 1989, pour composer une partition sur trois films muets de Charlie Chaplin datant de l’année 1917 – Easy Street, The Immigrant et The Adventurer –, Benedict Mason a livré une partition envisagée comme un opéra « invisible », ou inversé.
Aux intertitres défilant sur l’écran, il a ajouté une multitude de bribes de textes, chantés (par une mezzo-soprano et un baryton) ou dits par les musiciens – citations littéraires (de poèmes russes, de Roland Barthes, William Blake ou Bertolt Brecht), proverbes, articles de journaux, textes documentaires (un manuel de cuisine, un annuaire de Londres…), etc. –, ainsi que des sons concrets échantillonnés. Il s’agit de ne condescendre ni au pastiche, ni aux clichés
de la musique « hollywoodienne », de se garder de l’illustration autant que de la distanciation excessive ; de respecter la nature muette de ce cinéma et de souligner sa puissance onirique par la grâce d’une musique qui ne serait pas une simple « musique de fond », mais qui ne ferait pas non plus concurrence aux images. ChaplinOperas est ainsi un spectacle quasi surréaliste, dans lequel la musique, épousant le rythme frénétique des images sans les paraphraser, amène à les vivre différemment, comme si l’œil se laissait guider par l’oreille. Une partition qui transforme ses interprètes en acteurs, notamment par un singulier emploi des percussions (chaque musicien joue en plus d’un instrument à percussion, et est amené à synchroniser son activité musicale à l’action du film). Avec ChaplinOperas, Benedict Mason, qui dit s’être beaucoup inspiré du travail sur le son d’un Tati ou d’un Godard, renouvelle l’esthétique du genre.

Benedict Mason est né en 1955 à Budleigh-Salterton (UK). Il vit et travaille à Paris et à Berlin.