Robert Lepage Le Projet Andersen

[Théâtre]

En contrepoint de la saga qu’est La Trilogie des dragons, Robert Lepage, homme de théâtre qui toujours a refusé de choisir entre mise en scène, scénographie, écriture dramatique et jeu d’acteur, propose un solo consacré à Andersen et s’inspirant de deux de ses contes, La Dryade et L’Ombre. Dans ce spectacle, Lepage tient le rôle d’un auteur québécois s’installant à Paris, commandité par l’Opéra Garnier afin de créer le livret d’une oeuvre lyrique pour enfants tirée d’un récit du grand conteur Danois.
« Un séjour qui provoque inévitablement des rencontres, d’abord avec le commanditaire de l’œuvre, un administrateur d’opéra qui se découvre des goûts insoupçonnés, puis avec un jeune concierge maghrébin passionné de graffitis, et enfin, avec un chien dont on se demande s’il n’est pas le véritable guide du récit. »
L’occasion pour Lepage d’aborder quelques épisodes parisiens de la vie d’Andersen et de revenir sur des thèmes qui lui sont chers : l’opposition entre romantisme et modernisme, entre art officiel et art underground, entre passé et présent. D’explorer également les territoires plus troubles de l’identité sexuelle, des fantasmes inassouvis et de la soif de reconnaissance qui se dessinent en filigrane dans l’existence et l’œuvre de l’auteur du Vilain Petit Canard.
Et comme toujours chez Lepage, c’est par le voyage, le mouvement vers l’Autre – vers l’étranger – qu’un Québécois tente de découvrir ce qui le touche et l’anime.