Deborah Hay "O, O"

[Danse] Fidèle à la mouvance expérimentale du Judson Dance Theater de New York au sein duquel elle a évolué aux côtés de Cunningham ou Cage dans les années 60, Deborah Hay, née à Brooklyn en 1941, poursuit avec “O,O” un travail engagé dans The Match, présenté au Festival d’Automne l’an passé.
Cette nouvelle création, initialement conçue avec des interprètes américains, a débuté par une tentative de transmission d’un solo créé par Déborah Hay, Room Is The Room, par l’unique moyen, descriptif, du langage.
Le volet « français » de “O,O” – un titre dont les lettres dessinent le cercle des danseurs placé au centre du cercle du public – suit cette démarche : de ce solo transmis oralement et qu’aucun n’avait vu, chacun s’empare pour intervenir dans une pièce de groupe circulaire – géométrie ne privilégiant aucun point de vue prédominant – traversée d’injonctions verbales et d’énigmes que les interprètes sont libres d’interpréter et résoudre à leur convenance.

Les sept interprètes chorégraphes – Nuno Bizarro, Corinne Garcia, Emmanuelle Huynh, Jennifer Lacey, Catherine Legrand, Laurent Pichaud et Sylvain Prunenec – ont donc appris et se sont réappropriés, trois mois durant et indépendamment les uns des autres, le solo initial.
De la confrontation de ces diverses matières, évolutions personnelles d’une structure commune à
tous, est née la nouvelle version de “O,O”.

Les huit soli seront par ailleurs présentés au CND, sous forme de quatre programmes, chacun composé de deux soli.