Anna Halprin Parades & changes, replays

[Danse] Au commencement il y a Parades & Changes, pièce charnière, élaborée en 1965 par la chorégraphe américaine Anna Halprin, en étroite collaboration avec le compositeur Morton Subotnick. Cette « cérémonie de la confiance » s’appuie sur une partition très sophistiquée, qui permet une flexibilité maximale et favorise un échange intense entre intervenants d’horizons artistiques divers. Déployant une série de « parades » qui traversent le lieu théâtral, Parades & Changes met en jeu actions quotidiennes altérées, telles que s’habiller et se déshabiller, corps sonores, voyages d’objets, temporalités distendues et sensorialités multiples. La pièce se reconfigure lors de chaque représentation en fonction du choix des participants et des particularités du lieu de la représentation. Parfaitement consciente de l’irréductible modernité de cette œuvre matricielle, longtemps interdite aux États-Unis pour cause de nudité, Anne Collod en propose une recréation in extenso – la première depuis les années 60 – avec le concours d’un ensemble de chorégraphes/interprètes, parmi lesquels Alain Buffard et Vera Mantero. Ainsi s’agit-il non seulement de réactiver  les enjeux de Parades & Changes dans le champ contemporain, mais aussi d’aider à (re)découvrir l’oeuvre trop méconnue d’Anna Halprin. Improvisation, création collective, entrée des gestes du quotidien dans le champ de la danse, travail dans la nature, sur la nudité, implication dans les grandes luttes politiques et sociales, la radicalité de ses propositions a une influence déterminante sur la post-modern dance américaine depuis les années 40, et elle continue aujourd’hui encore à irriguer de nombreux champs artistiques.