Harrison Birtwistle / Brian Ferneyhough / Hugues Dufourt Dum Transisset I-IV / The Tree of Strings / Dawn Flight

[Musique]

Après le cycle Les Hivers, Hugues Dufourt s'inspire à nouveau de l'univers pictural (Stanley Hayter, 1901-1988) pour composer son premier quatuor à cordes, Dawn Flight. Si le compositeur « pense la musique comme flux, modulation, émergence perpétuelle, lumière illocalisable, masse en essor ou tournoiement sans prise », il précise qu'« écrire un quatuor à cordes pourrait signifier le retour à une réflexion sur les formes fondamentales du mouvement – comme l’attraction, la répulsion, l’inclusion ou la pénétration ». Alors, de ce travail obsessionnel sur le temps, naît une demi-heure de musique tendue et violente faite de gestes brisés ou coupés. Si Dufourt propose son premier quatuor à cordes, Brian Ferneyhough, lui, poursuit son exploration sonore d’un genre qu’il pratique depuis longtemps. Les références furent d’abord Schoenberg ou Webern mais aujourd'hui, le compositeur de Dum Transisset (2007) se tourne vers le plain-chant de la renaissance et nous propose quatre courtes pièces pour une libre évocation de la musique de Christopher Tye (env. 1505-1572). Si les sources sont picturales ou musicales chez Dufourt et Ferneyhough, celles de Birtwistle demeurent poétiques car c’est à partir des écrits du poète écossais Sorley MacLean qu’il a composé The Tree of Strings : un quatuor à la recherche de ses souvenirs – personnels et culturels – du temps où il vivait sur l’île de Raasay en 1970.