Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 2014, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

David Maljković

In Low Resolution

Arts Plastiques

    DATES ET LIEUX
    • Palais de Tokyo
      20 octobre au 11 janvier

    Né en 1973 à Rijeka (Croatie), David Maljković entreprend depuis plusieurs années un travail critique sur le Modernisme, avec un intérêt particulier pour les symboles architecturaux et les formes sculpturales créés dans la Yougoslavie socialiste. Il interroge ces formes dans leur relation au présent mais aussi dans leur potentialité, réelle ou fictionnelle, de développement dans un futur proche ou lointain. Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, il investira tout un niveau du Palais de Tokyo en pensant un dispositif de présentation accueillant œuvres préexistantes et nouvelles productions. C’est une véritable installation « site-specific » qui prend en compte à la fois l’espace dans lequel elle s’inscrit et la présence du spectateur. Cette proposition fait suite à un ensemble d’expositions à Vienne, Eindhoven ou Bergame, où il a mené une réflexion critique sur l’exposition elle-même et a développé des dispositifs de présentation permettant de proposer des narrations à chaque fois renouvelées. Une partie de l’exposition fera référence à l’œuvre Out of Projection (2009), présentée au Palais de Tokyo en 2012 dans le cadre de La Triennale. David Maljković y prend pour sujet la mémoire que nous pouvons avoir de propositions futuristes faites dans le passé en nous projetant dans un espace se situant entre film de science-fiction et film documentaire. Le film, réalisé au siège social de Peugeot à Sochaux, dévoile des prototypes de voitures qu’accompagnent d’anciens employés aujourd’hui retraités, symboles du lien entre passé et futur. Au Palais de Tokyo, il souhaite revenir sur cette rencontre avec les témoins d’un passé proche et sur le statut de ces prototypes, révélant notre rapport complexe à une histoire des formes, au temps et à l’espace.

    Coproduction Palais de Tokyo ; Festival d’Automne à Paris
    Avec le soutien des galeries Sprüth Magers, Massimo Minini, Metro Pictures, Annet Gelink, Georg Kargl, T293 (Rome) et de la Hrvatska Kuća / Croatia House Foundation