Anne Teresa De Keersmaeker La Fabrique

[Danse]

Exposition mouvante de solos, spectacles, transmissions de répertoire, workshops et projections scandent ce week-end dédié aux spectateurs, danseurs professionnels et amateurs, adultes comme enfants : l’espace du CND est mis en mouvement par les lignes géométriques, les rythmes et les modes d’apprentissage d’Anne Teresa De Keersmaeker.

Tout au long de son œuvre, Anne Teresa De Keersmaeker a posé les jalons d’une danse ouverte, donnant accès à ses sources et à ses principes structurants. Que ce soit par le biais de P.A.R.T.S., école fondée en 1995 sur l’idée d’un danseur-créateur, la publication des Carnets d’une chorégraphe, mais aussi l’exposition Work / Travail / Arbeid ou le projet participatif et viral Re:Rosas!, la transmission est au cœur de cette œuvre qui montre et partage ses processus de fabrication. Rendre accessible le travail, dans sa dimension physique, ludique et participative, c’est justement tout l’enjeu du programme La Fabrique. À l’occasion du Portrait consacré par le Festival d’Automne à la chorégraphe, le CND se transforme en ruche dansante, à mi-chemin entre le musée vivant et le workshop sauvage. Activés par les danseurs de sa compagnie ainsi que par les étudiants de P.A.R.T.S., ateliers autour de pièces de répertoire pour tous et Dancingkids pour les enfants, spectacles ou fragments de pièces donnent à voir, à entendre et à expérimenter un concentré chorégraphique. Une représentation de la pièce Rosas danst Rosas entre en écho avec sa version piratée, Re:Rosas!, autorisant chacun à s’approprier un extrait de la célèbre « danse des chaises ». Le samedi, des extraits de Drumming se succèdent chaque heure, donnant l’impression d’un flux rythmique ininterrompu. Le dimanche, les quarante-cinq étudiants de P.A.R.T.S. interprètent en boucle, quatre heures durant, de brefs solos sur trois scènes dans l’Atrium, permettant d’entrevoir toute la richesse du répertoire de Rosas.