William Forsythe A Quiet Evening of Dance

[Danse]

William Forsythe s’entoure de sept de ses interprètes pour une soirée qui va à l’essentiel : un rigoureux travail de tressage de la danse et de la musique. A Quiet Evening of Dance donne à voir la rigueur incomparable de l’œuvre de l’un des plus grands chorégraphes de sa génération.

Le titre est modeste, mais ne trompe pas : cette « soirée tranquille » marque le retour de William Forsythe comme chorégraphe indépendant, quatre ans après la fin programmée de sa Forsythe Company. Il est depuis revenu à l’un de ses premiers amours, la danse classique, en reprenant avec de grandes compagnies le fil d’un travail qui avait révolutionné le genre dans les années 1980 et 1990. A Quiet Evening of Dance se situe à la jonction entre sa déconstruction de la technique classique et le travail très personnel que Forsythe avait développé avec ses propres danseurs. Avec sept compagnons de longue date, le maître américain, qui aime retravailler son répertoire de l’intérieur, revisite ses pièces Dialogue (DUO2015) et Catalogue. Deux créations inédites, Epilogue et Seventeen/Twenty One, prolongent la recherche de musicalité qui est au cœur de la soirée. En limitant décors et costumes à l’essentiel, Forsythe construit en effet une « danse de chambre » qui met à nu la mécanique de son travail, entre précision analytique et contrepoint baroque. Un travail d’orfèvre, servi par des artistes qui en maîtrisent chaque articulation.
––––––
Durée : 1h15 sans entracte