Jaehyuck Choi  / Unsuk Chin
Miroslav Srnka / Enno Poppe 

[Musique]

À travers leurs œuvres, ces quatre compositeurs racontent les années d’apprentissage, l’attachement aux traditions, à leur pays d’origine, tout en s’interrogeant sur la société, en Asie, en Europe ou aux États-Unis, où ils créent avec liberté et invention.

Overheating a été composé par Miroslav Srnka à l’occasion du centenaire du Los Angeles Philharmonic en 2018. Il y est question de « surchauffe » climatique ou sociale dans cette mégapole. Le compositeur nous rappelle que 2018 est aussi le centenaire de la République de Tchécoslovaquie, son pays natal.
Compositeur, chef d’orchestre, directeur artistique de l’Ensemble Blank, Jaehyuck Choi a composé Nocturne III pour le Concours de composition de Genève où il a remporté le Premier Prix. Élève d’Unsuk Chin en Corée du Sud puis de Matthias Pintscher à la Juilliard School de New York, il a ensuite déployé l’œuvre pour l’Ensemble intercontemporain dont le soliste, Jerôme Comte, la décrit ainsi : « Nocturne III est très poétique, avec des mélodies aux lignes épurées, élégantes, mais aussi des moments de grande puissance. »
Les graffitis sont aussi une forme d’expression ancienne reflétant une grande créativité. Dans son œuvre de 2003, Unsuk Chin se refère au paysage urbain d’aujourd’hui. Instruments à vent et cordes ont des modes de jeux particuliers. Chacun des trois mouvements possède une identité propre, jusqu’à la « passacaille urbaine » virtuose finale.
Enno Poppe, invité du Festival depuis 2007, compositeur de formes déployées, de cycles, aux instrumentations inattendues comme les neuf synthétiseurs réunis pour Rundfunk en 2018, offre cette année une nouvelle œuvre pour grand ensemble instrumental.