Antonia Baehr

Née en 1970, Antonia Baehr est chorégraphe et s’intéresse aux règlements, aux lois qu’une société (et plus étroitement : l’espace du théâtre) assigne aux corps, afin de les rendre compréhensibles et reconnaissables. Également performeuse, cinéaste et artiste visuelle, la chorégraphe fouille la fiction du quotidien et du théâtre à la limite de ce qui définit les êtres humains. Dans ses travaux, elle agit souvent avec des personnes partenaires, Neo Hülcker, Andrea Neumann, Latifa Laâbissi, William Wheeler et Valérie Castan. Les formes qu’elles déploient privilégient le changement de rôles : de projet en projet, chaque artiste devient l’hôte ou l’invité. En 2019 elle intervient en tant que Werner Hirsch dans la dernière vidéo Moving Backwards de Pauline Boudry et Renate Lorenz, présentée lors de la 58e Biennale de Venise. Sa dernière collaboration avec Lucile Desamory, Die Besondere Perücke, est créée à Leipzig en 2020. Antonia Baehr est aussi la productrice du souffleur aux chevaux et danseur Werner Hirsch, du musicien et chorégraphe Henri Fleur, des compositeurs Henry Wilt et Henry Wilde.

Cet automne

CND Centre national de la danse
14 - 16 novembrenov.

Latifa Laâbissi, Antonia Baehr
Cavaliers impurs Dans une installation visuelle de Nadia Lauro

PerformanceDanse

Après Consul et Meshie, Latifa Laâbissi et Antonia Baehr ont conçu un duo comme une série de séquences hétéroclites, tissées ensemble par le fil de l’impur, de l’hybridation et du collage. Mélangeant leurs vocabulaires respectifs – le rapport à l’expressivité du visage, au travestissement des genres, des registres, Laâbissi et Baehr entrelacent leurs univers au fil de numéros qui dynamitent les codes chorégraphiques et brouillent les pistes.