Régine Chopinot

Façade

Un divertissement

Archive 1993
Danse
1/4

Façade
(Un Divertissement)
Chorégraphie, Régine Chopinot
Musique, William Walton
Poèmes, Edith Sitwell
Direction Musicale, Cyril de Turckheim
Scénographie, Jean Le Gac
Costumes, Jean-Paul Gaultier
Lumière, Gérard Boucher
Danseurs John Bateman, Régine Chopinot, Marie-Françoise Garcia, Hiroko Kamimura, Joseph Lennon, Samuel Letellier, Georgette Louison Kala-Lobe, Michèle Prelonge, Pascal Seraline, Eric Ughetto, Duke Wilburn
Récitant, Glenn Chambers
Musiciens Jean-Loup Grégoire, flûte, Alain Truillard, clarinette, Daniel Petitjean, saxophone, Eric Laparra de Salgues, trompette, Aline Potin, percussions Laurence Allalah, violoncelle

Dans le même lieu

La Villette
16 – 19 octobreoct.

Sorour Darabi, DEEPDAWN
Mille et Une Nuits

Danse
Réserver

Le chorégraphe iranien Sorour Darabi, résidant en France depuis 2013, dévoile son premier opéra, une performance déambulatoire qui donne la place aux voix marginalisées par les anciens mythes. Une pièce créée par et pour des corps engagés.

La Villette
6 – 8 novembrenov.

Carolina Bianchi, Cara de Cavalo
Trilogie Cadela Força I Chapitre I – A Noiva e o Boa Noite Cinderela

Théâtre
Réserver

Comme dans une descente aux enfers, Carolina Bianchi expose l’horreur inexprimable des violences sexistes, en plongeant dans un espace entre-deux où la mémoire est trouble. En mettant son corps en jeu, elle s’ancre dans l’histoire de la performance féministe, avec un regard critique, sur les pas de l’artiste Pippa Bacca.

La Villette
21 novembrenov. – 8 décembredéc.

Theo Mercier
Skinless

Performance
Réserver

Bâti sur un paysage de détritus, Skinless est un éden désenchanté mis en scène par le plasticien Théo Mercier. Dans ce panorama de la fin du monde aux dimensions XXL, un couple hors normes s’aime et se déchire sous la surveillance d’un tragique observateur.

La Villette
28 – 30 novembrenov.

Romeo Castellucci, Esa-Pekka Salonen, Gustav Mahler
Symphonie No. 2 “Résurrection”

Théâtre musical
Réserver

Mise en espace par Romeo Castellucci, la symphonie Résurrection de Gustav Mahler semble prendre toute sa grandeur tragique. Pour magnifier cette œuvre monumentale dirigée d’une main de maître par Esa-Pekka Salonen, le metteur en scène italien nous offre un funèbre « chant de la terre » dont on ne ressort pas indemne.

La Villette
12 – 14 décembredéc.

Marlene Monteiro Freitas, Ballet de l’Opéra de Lyon
Canine Jaunâtre 3

Danse
Réserver

Deux ans après le Portrait qui lui a été consacré au Festival d’Automne, Marlene Monteiro Freitas pirate le match : munis d’un unique dossard n°3, vingt-cinq virtuoses dérèglent le score, se mesurent au grotesque et plient le game. L’excentrique chorégraphe transmet au Ballet de l’Opéra de Lyon cette joute des temps hybrides, fresque carnavalesque où l’humain, l’animal et la machine tendent à se confondre.