Gisèle Vienne Étienne Bideau-Rey

Showroomdummies #4

Archive 2021
Danse
1/4

Mise en scène, chorégraphie et scénographie, Gisèle Vienne, Étienne Bideau-Rey
Avec Chieko Asakura, Sakiko Oishi, Yoko Takase, Rei Hanashima, Ayaka Fujita, Megumi Horiuchi
Musique, Peter Rehberg
Lumières, Arnaud Lavisse, Patrick Riu
Son, Sho Takiguchi
Régie lumière, Kouichi Motoki (ROHM Theatre Kyoto)
Régisseur général, So Ozaki
Production, Kei Saito (ROHM Theatre Kyoto)
Assistants, Akiyoshi Nita, Nuria Guiu Sagarra, Theo Livesey
Les Spectacle vivants – Centre Pompidou et le Festival d’Automne à Paris présentent ce spectacle en coréalisation.
Production ROHM Theatre Kyoto ; en collaboration avec DACM
Coréalisation Les Spectacles vivants – Centre Pompidou (Paris) ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien de la Fondation du Japon
En collaboration avec la Maison de la Culture du Japon, Paris
Soutien aux espaces de répétition et de résidence : Villa Kujoyama (Gisèle Vienne lauréate 2007), Institut français du Japon - Kansai et Kyoto Art Center
Avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels
En partenariat avec France Culture

Créée pour la première fois en 2001 avec Étienne Bideau-Rey, Showroomdummies a traversé deux décennies en renaissant régulièrement et différemment, au fil d’un travail de réécriture devenu une partie de son identité. Décantée, repensée, relue, en dialogue permanent avec elle-même, son époque, ses auteurs.

Showroomdummies mêle danse, théâtre et arts visuels en un spectacle déroutant, sur le rapport du corps aux corps représentés et artificiels, ainsi que les rapports de domination. Si la pièce est librement inspirée de La Vénus à la fourrure de Léopold von Sacher-Masoch (1870), elle l’est encore davantage de son analyse faite par Gilles Deleuze dans Présentation de Sacher-Masoch – Le froid et le cruel, sur l’art du suspens et de la subversion. C’est une chorégraphie lente et mécanique, axée autour de la frontière entre l’animé et l’inanimé, de l’incarné et du désincarné, un mélange de froideur et de sensualité. Au fil des années, Étienne Bideau-Rey et Gisèle Vienne ont fait du processus de réécriture un élément constitutif d’une pièce qu’il est tentant de considérer comme le premier chantier d’une œuvre à venir. Des éléments cruciaux de leur travail, apparus avec la création de 2001, sont confrontés à des sujets développés depuis. D’abord présentée au ROHM Theatre Kyoto en février 2020, la quatrième incarnation de Showroomdummies travaille les rapports de pouvoir silencieux, à travers les mouvements des corps.

Dans le même lieu

Centre Pompidou
27 - 29 septembresept.

Mathilde Monnier
Territoires

Danse
Réserver

Investissant les galeries du Centre Pompidou le temps d’un week-end, Mathilde Monnier propose avec Territoires un travail sur la mémoire et la circulation, comme « une collection de 30 ans de gestes issus de ses créations ». Une façon de faire jouer la mémoire au présent, dès maintenant, ou par anticipation.

Centre Pompidou
2 octobreoct. — 31 décembredéc.

Apichatpong Weerasethakul
Particules de nuit

Arts visuels Focus

Le cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul est l’invité du Festival d’Automne et du Centre Pompidou. Il expose une dizaine d’installations vidéos qui transforme l’ancien solarium en un espace nocturne habité par les réminiscences biographiques et architecturales.

Centre Pompidou
2 octobreoct. — 9 novembrenov.

Apichatpong Weerasethakul
Rétrospective

Arts visuels Focus

Apichatpong Weerasethakul présente la rétrospective intégrale de ses films au Centre Pompidou : ses huit longs métrages, la trentaine de films courts (et rares) qu’il a réalisés, des œuvres collectives ainsi que deux longs métrages dont il est le producteur.

Centre Pompidou
5 - 14 octobreoct.

Apichatpong Weerasethakul
A Conversation with the Sun (VR)

Performance Focus
Réserver

Seconde incursion du cinéaste thaïlandais dans le domaine de la performance, A Conversation with the Sun (VR) fabrique à l’aide de la réalité virtuelle les conditions d’un rêve collectif.

Centre Pompidou
23 - 26 octobreoct.
Points communs – Théâtre 95
12 - 13 novembrenov.

Ligia Lewis
Still Not Still

Danse
Réserver

La chorégraphe Ligia Lewis poursuit avec Still Not Still sa réflexion sur les silences et les zones d’ombres de l’Histoire. Dans cette pièce, les interprètes rejouent en boucle une partition dont la dimension burlesque ne fait que souligner le tragique.

Centre Pompidou
27 - 30 novembrenov.

Forced Entertainment
Signal to Noise

Théâtre
Réserver

La compagnie menée par Tim Etchells fête ses quarante ans d’existence et n’en finit pas de se renouveler. Plongés dans une réalité virtuelle qui vacille, six comédiennes et comédiens se voient dépossédés de leurs voix, et de leur être. C’est à ne plus rien y comprendre… Bienvenue dans ce nouveau monde.

Centre Pompidou
13 - 22 décembredéc.
Théâtre des Quartiers d'Ivry
22 - 26 janvierjan.

Sébastien Kheroufi
Par les villages

Théâtre
Réserver

C’est au balbutiement de son parcours artistique que Sébastien Kheroufi découvre Par les villages, de Peter Handke qui évoque le retour d’un écrivain dans son village natal. Dans ce contexte crépusculaire où un univers décline au profit d’un autre, s’élèvent les voix des « offen-sés et humiliés » qui autrefois se taisaient.