Échelle Humaine Taos Bertrand

Carte blanche à l'atelier de Taos Bertrand

Rencontre

Archive 2023

1h

La chorégraphe Taos Bertrand mène avec des étudiantx des Beaux-Arts de Paris un atelier autour de la figure des sirènes. À l'issue de cinq jours de travail, les étudiantx présentent au public du festival le résultat de cet atelier.

"sassy est un atelier de performance ayant pour objet d'étude la créature merveilleuse de la sirène, double infernale des Muses célestes, présente dans la culture populaire comme dans la culture savante. Chez Homère, Andersen, Walt Disney, Square Enix, Michel Foucault, Franz Kafka, Maurice Blanchot, Shygirl, Edgar Allan Poe, "doctes sirènes" chez Ovide, elles traversent les récits mythiques comme incarnation de la fluidité, de l'altérité, du monstrueux, de la ruse et de la mort. Elles s'appellent Ondine, Ariel, Leucosie, Aglaopé ou Lygie et sont souvent associées à un sort funeste ; elles se métamorphosent alors en pierre, en ruisseau. Orphée et Ulysse les plongent dans le silence. sassy est une invitation à lire, interpréter et réécrire, durant les cinq jours de l'atelier, les fins que l'histoire a réservées à cette figure chimérique et transhistorique. Par le corps de chacun·e des participant·es, nous composerons d'autres traductions où les notions de club culture, de performance et de récit mythologique puissent commuter. Pour leur redonner voix, mutations, forces, chant, stridence. Sous le signe de l'excès, de la renaissance et du désir."

Taos Bertrand

Dans le même lieu

Lafayette Anticipations – Fondation Galeries Lafayette
20 septembresept.

Rabih Mroué
Make Me Stop Smoking

ConférenceThéâtre Portrait
Réserver

L’idée des « conférences non académiques » de Rabih Mroué est de détourner le principe de la conférence, en en imitant le dispositif, dans une perspective de performance. Il ne s’agit pas de traiter avec dérision son principe, mais plutôt d’exploiter le pouvoir de l’exercice en tant qu’adresse publique, en y opérant un glissement qui préserve à dessein son ambiguïté, passant de la présentation à la représentation, du réel à l’imaginaire. L’illusion est troublante, le ton est neutre, l’expertise semble avérée, les documents à l’appui du discours suggèrent l’authenticité : c’est le but du jeu, tour à tour malicieux, émouvant et intellectuellement stimulant. 

Lafayette Anticipations – Fondation Galeries Lafayette
21 - 22 septembresept.
Musée de l’Orangerie
14 octobreoct.

Dalila Belaza
Figures (version performative)

Danse
Réserver

Avec Figures, Dalila Belaza enquête sur la possibilité d’un rite universel, en inventant une danse traditionnelle imaginaire « sans origine ni territoire » qui relie le présent à l’éternité. Une force qui prend possession du corps, en écho à un patrimoine dont chacun est chargé, souvent inconsciemment.

Lafayette Anticipations – Fondation Galeries Lafayette
21 septembresept.

Rabih Mroué
The Inhabitants of Images

ConférenceThéâtre Portrait
Réserver

L’idée des « conférences non académiques » de Rabih Mroué est de détourner le principe de la conférence, en en imitant le dispositif, dans une perspective de performance. Il ne s’agit pas de traiter avec dérision son principe, mais plutôt d’exploiter le pouvoir de l’exercice en tant qu’adresse publique, en y opérant un glissement qui préserve à dessein son ambiguïté, passant de la présentation à la représentation, du réel à l’imaginaire. L’illusion est troublante, le ton est neutre, l’expertise semble avérée, les documents à l’appui du discours suggèrent l’authenticité : c’est le but du jeu, tour à tour malicieux, émouvant et intel-lectuellement stimulant. 

Lafayette Anticipations – Fondation Galeries Lafayette
22 septembresept.

Rabih Mroué
Sand in the Eyes

ConférenceThéâtre Portrait
Réserver

L’idée des « conférences non académiques » de Rabih Mroué est de détourner le principe de la conférence, en en imitant le dispositif, dans une perspective de performance. Il ne s’agit pas de traiter avec dérision son principe, mais plutôt d’exploiter le pouvoir de l’exercice en tant qu’adresse publique, en y opérant un glissement qui préserve à dessein son ambiguïté, passant de la présentation à la représentation, du réel à l’imaginaire. L’illusion est troublante, le ton est neutre, l’expertise semble avérée, les documents à l’appui du discours suggèrent l’authenticité : c’est le but du jeu, tour à tour malicieux, émouvant et intellectuellement stimulant.