Carolina Bianchi, Cara de Cavalo

Trilogie Cadela Força I Chapitre I – A Noiva e o Boa Noite Cinderela

Théâtre
La Villette
6 – 8 novembrenov.
1/3

2h30

À partir de 18 ans

En brésilien portugais, surtitré en français et anglais

Ce spectacle comporte certaines scènes pouvant heurter la sensibilité du public

Tarifs 8 € à 28 €
Abonnés 8 € à 22 €

La Villette

Mercredi 6 novembre

20h00

Jeudi 7 novembre

20h00

Vendredi 8 novembre

20h00

Conception, texte, dramaturgie et mise en scène Carolina Bianchi. Traduction pour le surtitrage Larissa Ballarotti, Luisa Dalgalarrondo, Joana Ferraz, Marina Matheus (anglais), Thomas Resendes (français). Dramaturgie et recherche Carolina Mendonça. Avec Alita, Carolina Bianchi, Chico Lima, Fernanda Libman, Joana Ferraz, José Artur, Larissa Ballarotti, Marina Matheus, Rafael Limongelli. Direction technique, musique originale, son Miguel Caldas. Scénographie Luisa Callegari. Lumières Jo Rios. Vidéo Montserrat Fonseca Llach. Vidéo du karaoké Thany Sanches. Costumes Carolina Bianchi, Luisa Callegari, Tomás Decina. Collaboration artistique Tomás Decina. Collaboration à l’entraînement du corps et de la voix Pat Fudyda, Yantó. Dialogue sur la théorie et la  dramaturgie Silvia Bottiroli. Soutien à la production et à la régie plateau AnaCris Medina. Direction de production, administration de tournée et communication Carla Estefan. Diffusion internationale Metro Gestão Cultural, Brésil. 

Production Metro Gestão Cultural (Sao Paulo), Carolina Bianchi et Cara de Cavalo
Coproduction Festival d’Avignon ; KVS (Bruxelles) ; Maillon Théâtre de Strasbourg – Scène européenne ; Frascati Producties (Amsterdam) 
Résidences La FabricA du Festival d’Avignon ; Frascati (Amsterdam) ; Festival Proximamente – KVS (Bruxelles) ; Festival 21 Voltz – Central Elétrica (Porto) ; Pride Festival (Belgrade) ; Greta Galpão (São Paulo) ; Espaço Desterro (Rio de Janeiro)
Avec le soutien de Theater der Welt – Frankfurt- Offenbach ; The Ammodo Foundation 
(Amsterdam) ; DAS Theatre — Master Program (Amsterdam) ; 3Package Deal – Amsterdam Fonds voor de Kunst ; Kaaitheater (Schaarbeek)
Avec le soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France

La Villette et le Festival d’Automne à Paris présentent ce spectacle en coréalisation. 

 

Avec le soutien de

Comme dans une descente aux enfers, Carolina Bianchi expose l’horreur inexprimable des violences sexistes, en plongeant dans un espace entre-deux où la mémoire est trouble. En mettant son corps en jeu, elle s’ancre dans l’histoire de la performance féministe, avec un regard critique, sur les pas de l’artiste Pippa Bacca.

Est-ce un cauchemar éveillé ? Un glissement vers les Enfers ? A noiva e o Boa Noite Cinderela (La Mariée et Bonne nuit Cendrillon), prend à bras le corps l’indicible des violences misogynes en déployant un espace poreux, entre deux mondes. Dans ce premier volet de la trilogie Cadela Força (Force Salope), la metteuse en scène et performeuse brésilienne Carolina Bianchi, se fait historienne de la performance féministe, puis devient Belle au bois dormant inconsciente après avoir ingéré la drogue du violeur. Entre éveil et sommeil, elle traverse un cimetière de femmes violées, torturées et tuées, à commencer par Pippa Bacca, artiste italienne qui a subi ce destin tragique lors de sa performance d’autostoppeuse en tenue de mariée. S’inscrivant dans une généalogie d’artistes femmes, elle explore la violence sexiste constitutive des mythes de notre civilisation dans une posture de vulnérabilité extrême, littéralement portée par son collectif Cara de Cavalo. Son théâtre plonge dans l’abysse d’une mémoire fragmentée, entre réel et fantasme, sans catharsis possible. 

Dans le même lieu

La Villette
16 – 19 octobreoct.

Sorour Darabi, DEEPDAWN
Mille et Une Nuits

Danse
Réserver

Le chorégraphe iranien Sorour Darabi, résidant en France depuis 2013, dévoile son premier opéra, une performance déambulatoire qui donne la place aux voix marginalisées par les anciens mythes. Une pièce créée par et pour des corps engagés.

La Villette
21 novembrenov. – 8 décembredéc.

Theo Mercier
Skinless

Performance
Réserver

Bâti sur un paysage de détritus, Skinless est un éden désenchanté mis en scène par le plasticien Théo Mercier. Dans ce panorama de la fin du monde aux dimensions XXL, un couple hors normes s’aime et se déchire sous la surveillance d’un tragique observateur.

La Villette
28 – 30 novembrenov.

Romeo Castellucci, Esa-Pekka Salonen, Gustav Mahler
Symphonie No. 2 “Résurrection”

Théâtre musical
Réserver

Mise en espace par Romeo Castellucci, la symphonie Résurrection de Gustav Mahler semble prendre toute sa grandeur tragique. Pour magnifier cette œuvre monumentale dirigée d’une main de maître par Esa-Pekka Salonen, le metteur en scène italien nous offre un funèbre « chant de la terre » dont on ne ressort pas indemne.

La Villette
12 – 14 décembredéc.

Marlene Monteiro Freitas, Ballet de l’Opéra de Lyon
Canine Jaunâtre 3

Danse
Réserver

Deux ans après le Portrait qui lui a été consacré au Festival d’Automne, Marlene Monteiro Freitas pirate le match : munis d’un unique dossard n°3, vingt-cinq virtuoses dérèglent le score, se mesurent au grotesque et plient le game. L’excentrique chorégraphe transmet au Ballet de l’Opéra de Lyon cette joute des temps hybrides, fresque carnavalesque où l’humain, l’animal et la machine tendent à se confondre.