Lina Lapelytė

The Speech

Programme d'ouverturePerformance Focus
Bourse de Commerce – Pinault Collection
11 – 13 septembresept.
Gratuit
1/2

Première mondiale

40 minutes

Gratuit sur réservation, à venir

Bourse de Commerce – Pinault Collection

Mercredi 11 septembre

20h00

Jeudi 12 septembre

20h00

Vendredi 13 septembre

20h00

Conception, direction et composition Lina Lapelytė. Équipe artistique Liza Baliasnaja, Paola Córdova, Rūta Kiškytė, Martynas Norvaiša. Collaboratrice artistique Paola Cordova. Coordination Povilas Gumbis, Gabrielė Golubovičiūtė. Avec Blanche Giraudon, Lou Lenormand, Lisa Rinsoz, Madeline Tual et une centaine d’enfants. Établissements scolaires collège Saint-Joseph, école élémentaire de la Villette, école élémentaire Claude-Vellefaux, école élémentaire Jardinet.

Le Festival d’Automne à Paris est producteur de ce spectacle et le présente en coréalisation avec Pinault Collection.

Manifestation organisée dans le cadre de la Saison de la Lituanie en France 2024.

Avec le soutien de

L’artiste Lina Lapelytė explore la performance par la musique, le son et les arts visuels. Conçue comme un rassemblement de centaines d’enfants et adolescents, cette nouvelle performance à grande échelle intitulée The Speech invoque la nature pour parler de relations et du care dans la Rotonde de la Bourse de Commerce – Pinault Collection.

The Speech prolonge l’expérimentation conceptuelle et in situ de Lina Lapelytė pour interroger le lien entre le son et l’être-ensemble. Ainsi, le point de départ de la performance souligne une rupture : celle vécue par des générations de plus en plus urbaines, toujours plus éloignées d’environnements naturels. Ici, l’artiste se demande comment traduire par le son, les souvenirs et les fantasmes que les animaux peuvent évoquer chez les jeunes. Le jeu devient un outil essentiel pour susciter ces associations à travers un chœur. Ce qui peut alors en émaner est un paysage sonore inattendu, composé de vocalisations qui constituent des réverbérations chimériques plutôt que des sons individuellement reconnaissables. D’ailleurs, peut-être est-ce ce camouflage sonore, au cœur de la partition de la pièce, qui reflète le mieux notre éloignement croissant de nos espèces compagnes. À travers cette entreprise partagée, l’artiste examine également les relations d’affinité au sein d’un groupe qui rassemble à la fois des enfants et des adolescents. Des liens de tendresse peuvent être ravivés grâce à l’acte de faire des sons ensemble.

Entretien avec Lina Lapelytė