Myriam Gourfink

Rêche

Danse
Panthéon – Centre des monuments nationaux
25 – 28 septembresept.

Première mondiale

1h

Tarifs 8 € à 20 €
Abonnés 8 € et 12 €

Panthéon – Centre des monuments nationaux

Mercredi 25 septembre

20h00

Jeudi 26 septembre

20h00

Vendredi 27 septembre

20h00

Samedi 28 septembre

20h00

Composition chorégraphique Myriam Gourfink. Composition musicale et basse électrique Kasper T. Toeplitz. Percussions Didier Casamitjana. Interprètes Esteban Appesseche, Suzanne Henry, Noémie Langevin, Deborah Lary, Matthieu Patarozzi, Annabelle Rosenow, Véronique Weil. Costumes Catherine Garnier. Lumières Sophie Lepoutre. Régie générale Zakariyya Cammoun. Administration Matthieu Bajolet. Production Mina de Suremain. Communication Cédric Chaory.

Production déléguée LOLDANSE
Coproduction Théâtre du Beauvaisis – scène nationale ; Atelier de Paris – Centre de développement chorégraphique national ; Art Zoyd Studios – Centre de Création Musicale ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien du CN D Centre national de la danse, la Ménagerie de Verre et La briqueterie CDCN du Val-de-Marne pour la mise à disposition de studios
Avec l'aide de la Spedidam et de l'Adami
LOLDANSE est conventionnée par le ministère de la Culture, Drac Île-de-France
LOLDANSE est également soutenue par la Région Île-de-France
Myriam Gourfink est artiste associée au Théâtre du Beauvaisis – scène nationale
Avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleef & Arpels

L’Atelier de Paris – Centre de développement chorégraphique national et le Festival d’Automne à Paris sont coproducteurs de ce spectacle et le présentent en coréalisation. 

Avec le soutien de

Remplir ses poumons. Sentir des volumes qui se gonflent dans des directions opposées. Avec Rêche présenté au Panthéon, sept danseuses et danseurs rendent perceptible ce qui se joue dans nos corps lorsque nous respirons. Pour la chorégraphe Myriam Gourfink, ce mouvement vital absorbe nos peurs et convertit nos comportements les plus rudes en douceur.

Fine observatrice de ce qui se passe à l’intérieur des corps, praticienne assidue de yoga et fasciathérapie, depuis plus de 30 ans, Myriam Gourfink rend visible les microphénomènes en les transposant à l’échelle d’un groupe. Dans Rêche, sept interprètes se déploient ainsi dans l’espace du Panthéon. Agglutinés en épais amas, ils se détachent imperceptiblement, glissent, s’expandent pour faire apparaître de l’air, des volumes et boursouflures. Alors que la chorégraphe a précédemment expérimenté le voyage respiratoire des cellules, avec cette nouvelle création elle porte son attention sur le rythme de nos inspirations. Comme deux compartiments d’un soufflet de forge, lorsque nos poumons se gonflent ils dilatent aussi des masses contraires. La chorégraphe en est intimement convaincue : cette double direction a le pouvoir de changer le rude en moelleux, nos peurs en apaisement, nos colères en tendresse. Portée par deux musiciens qui évoluent dans leurs propres sphères, la pièce toute entière invite à apprivoiser ce qui est rêche en chacun de nous.