Thomas Quillardet

En addicto

RépertoireThéâtre
l'Avant Seine/Théâtre de Colombes hors les murs – Hôpital Mourier
12 octobreoct.
Espace Michel-Simon
21 novembrenov.

1h15

Tarifs 8 € à 17 €
Abonnés 8 € à 12 €

l'Avant Seine/Théâtre de Colombes hors les murs – Hôpital Mourier

Samedi 12 octobre

15h30

Espace Michel-Simon

Jeudi 21 novembre

20h30

Texte et interprétation Thomas Quillardet. Collaboration artistique Jeanne Candel. Dramaturgie Guillaume Poix. Lumières et régie générale Milan Denis. Collaborateurs Titiane Barthel, Ernestine Bluteau, Frédéric Gigout et Guillaume Laloux. Direction de production et administration Maëlle Grange. Direction de production et diffusion Marie Lenoir. 

Production 8 AVRIL
Coproduction Théâtre de la Ville-Paris ; Le Trident – Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin ; La rose des vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve-d’Ascq ; Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien en résidences de création de Théâtre Ouvert—Centre national des dramaturgies contemporaines ; L’Azimut ; La vie brève – Théâtre de l’Aquarium ; Théâtre Jacques Carat – Centre Culturel de Cachan.
8 AVRIL est soutenue par la Drac Île-de-France au titre du conventionnement et par la région Île-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle

Les résidences artistiques à l’AP-HP sont organisées avec le soutien de la Fondation de France et de la SACD.

Avec le soutien de

Seul en scène, Thomas Quillardet déplie les histoires de patientes et patients côtoyés durant une résidence au sein du service addictologie d’un hôpital francilien. Une polyphonie de voix pour partager son empathie et radiographier nos liens. 

À l’origine de cette pièce, où Thomas Quillardet est à la fois auteur, metteur en scène et comédien, il y a l’expérience d’une immersion dans le service addictologie d’un hôpital. Une résidence de six mois, proposée par le Festival d’Automne, dans le cadre de son partenariat avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris et de l’alliance Culture-Santé, qui fut non seulement un moment fort de rencontre mais aussi une façon de se reconnecter aux outils du théâtre, dans leur expression la plus simple. Pour des pa-tientes et patients que l’estime de soi a désertés, se déplacer, affirmer sa présence, porter son regard, sont autant d’exercices de remise en confiance. C’est avec cette même simplicité, sans artifice de mise en scène, que Thomas Quillardet se présente pour raconter son expérience. Quelle parole circule quand se ren-contrent des personnes en tentative de sevrage, des soignantes, des soignants débordés et un metteur en scène ? En une polyphonie de voix, portée par un important travail sur le rythme, En addicto déploie récits et histoires, moments de joie ou de vide. C’est aussi un regard documentaire sur l’hôpital, l’addiction et le soin, traversé par une question vertigineuse : Comment apaise-t-on sa douleur ?