Toshiki Okada, chelfitsch

The Window of Spaceship 'In-Between'

Théâtre
Maison de la culture du Japon à Paris
26 – 30 octobreoct.
1/2

Première française

1h40

En japonais, surtitré en français

Tarifs 8 € à 20 €
Abonnés 8 € à 18 €

Maison de la culture du Japon à Paris

Samedi 26 octobre

16h00

Lundi 28 octobre

20h00

Mardi 29 octobre

20h00

Mercredi 30 octobre

20h00

Mise en scène et écriture Toshiki Okada. Interprètes Mari Ando, Qiucheng Xu, Tina Rosner, Ness Roque, Robert Zetzsche, Leon Koh Yonekawa. Scénographie Ayami Sasaki. Conception sonore Raku Nakahara. Création sonore Kimitoshi Sato. Création lumières Yukiko Yoshimoto. Costumes Kyoko Fujitani. Direction technique Marie Moriyama, Daijiro Kawakami (Scale Laboratory). Assistant mise en scène Justin Karera Yamamoto (Dr. Holiday Laboratory). Traductions en anglais Aya Ogawa. Design de la publicité Jujiro Maki. Artwork Masanao Hirayama. Productrices Tamiko Ouki (precog), Megumi Mizuno (precog). Directrices de production Nanami Endo, Yichun Chen (precog). Assistante de production Ema Murakami (precog).

Production chelfitsch 
Coproduction KYOTO EXPERIMENT
Avec le soutien de l’Agency for Cultural Affairs, Government of Japan I Japan Arts Council

La Maison de la culture du Japon à Paris et le Festival d’Automne à Paris présentent ce spectacle en coréalisation.

Figure importante de la scène théâtrale japonaise, Toshiki Okada sonde les mécanismes et symptômes de notre société. Sa nouvelle pièce The Window of Spaceship ‘In-Between’ aborde les questions de l’éloignement et de la définition de l’humain, mêlant science-fiction et poésie dans le huis clos d’un groupe en expédition spatiale.

Le vaisseau spatial « In-Between » (« Entre-Deux ») traverse l’univers avec un équipage, composé de quatre humains et un androïde, chargé d’exporter leur langue vers d’autres galaxies. Les interprètes pour les rôles d’humain partagent un point commun : ils vivent au Japon sans que le japonais soit leur langue maternelle. Ce vaisseau nous rappelle que le langage appartient avant tout à celles et ceux qui le parlent. Dans The Window of Spaceship ‘In-Between’, les interactions entre humains, androïde et extraterrestre initient un dialogue subtil sur l’équilibre d’une communauté, les origines et la nostalgie terrestre. L’œuvre devient un hommage à la transition et aux identités transcendant les catégories établies. Toshiki Okada réussit à capturer cette essence avec une sensibilité artistique remarquable, créant ainsi une expérience qui évoque la beauté et la complexité de l’existence humaine dans un monde en mutation.