Marc Feld La ferme du Garet

[Théâtre]

Le livre de Raymond Depardon, La ferme du Garet, est un objet rare, complexe et contradictoire. A première vue, c'est un livre de souvenirs, mêlant textes et photos. Je pense qu'il est aussi bien autre chose.
D'abord, un magnifique livre d'histoire de France. Cette histoire de France souterraine, qui nous fait, nous défait, qui passe et nous transforme en même temps que le paysage et les villes, qui coule comme nos vies qu'on ne voit pas, qu'on n'entend pas et qu'on ne retient pas sauf peut-être par une image ou une parole écrite. C'est également, à mon sens, un livre sur la mémoire et l'exil; exil qui accompagne tout être au plus profond de lui-même, bien au delà d'une quelconque frontière ou territoire.
Chez Depardon, " ici renvoie toujours à ailleurs ". Un peu comme dans le théâtre de Tchekhov dont La Ferme du Garet n'est pas si éloignée. Un lieu qui nous échappe, dont on part, une parole parcimonieuse faite de non-dit où les sentiments sont à chercher derrière les mots.

Marc feld