Béla Bartók / Salvatore Sciarrino / Jörg Widmann / Matthias Pintscher Contrastes / Caprices n°1,2,4 6...

[Musique]

Dans la droite ligne d’un musicien tel que le Suisse Heinz Holliger (à la fois compositeur, chef d’orchestre et hautboïste de premier plan), Jörg Widmann (né en 1973) poursuit une double carrière de créateur et d’interprète.
Lors de cette 36e édition du Festival d’Automne, trois concerts permettent de mesurer son talent de clarinettiste tout en faisant mieux connaître l’œuvre de ce Bavarois qui a notamment été l’élève de Wolfgang Rihm – une œuvre qui lui a notamment valu de remporter, en 2004, le prestigieux prix Arnold Schönberg. Ce  programme poursuit le cycle de musique de chambre organisé dans le cadre de l’invitation au Louvre d’ Anselm Kiefer sur le thème de la « Frontière ».
Placées en regard des fascinants Contrastes de Béla Bartók, des partitions de Salvatore Sciarrino, Matthias Pintscher et Jörg Widmann viennent non seulement questionner la distance entre tradition et avant-garde, mais aussi témoigner d’un travail aux limites de la forme.
Clin d’œil à Paganini, les Caprices de Sciarrino, composés en 1976 et déjà devenus un « classique » du répertoire d’aujourd’hui, tiennent la virtuosité à distance derrière un halo d’harmoniques évanescentes.
Également pour violon seul, la troisième des Études pour Treatise The Veil  de Matthias Pintscher, succédant à des partitions pour violoncelle et piano et pour trio à cordes, poursuit ce cycle de musique de chambre inspiré par l’œuvre du peintre américain Cy Twombly.
Quant aux Paroles de sphinx et canons énigmatiques de Widmann, elles révèlent un musicien chez qui le champ musical semble sans frontières ; subtil mélange d’austérité et de sensualité, coulant dans la forme canon des gestes musicaux quasi théâtraux, cette œuvre complète parfaitement ce voyage à travers des zones de contrastes, des no man’s land, des territoires indistincts.