Wadada Leo Smith / Roscoe Mitchell / Henry Threadgill Cinquante ans de l’AACM de Chicago

[Musique]

L’AACM, Association for the Advancement of Creative Musicians, laboratoire musical et militant, a été créé en 1965 à Chicago par quatre musiciens :  Muhal Richard Abrams, le pianiste Jodie Christian, le cornettiste Kelan Phil Cohran et le batteur  Steve McCall, avec la volonté de réunir des musiciens recherchant des formes nouvelles de création et d’improvisation. L’importance de cette association de Chicago est considérable dans l’histoire de la musique du XXe siècle. La “Creative Music” s’y est structurée autour de musiciens exceptionnels comme Anthony Braxton. Les membres de l’Art Ensemble de Chicago s’y sont retrouvés. L’un d’eux, le trompettiste Lester Bowie, sera un des premiers musiciens de jazz à se rendre au Nigeria, à Lagos, et à renouer avec les sources de la musique afro-américaine.

Sous l’égide de l’AACM, jazz, improvisation et composition se sont rapprochées. Henry Threadgill comme Anthony Braxton ont été porteurs de ce mouvement. Et c’est l’AACM, avec l’Art Ensemble, qui a lancé l’expression « Great Black Music » qui qualifie depuis ce qui s’est créé de plus audacieux dans ce domaine. Le militantisme musical et l’expérimentation sonore ont été liés aux mouvements politiques de l’époque pour la défense des droits, comme Black Panthers, Nation of Islam.

Le Théâtre de la Ville, le Théâtre du Châtelet et le Festival d’Automne à Paris se sont associés pour célébrer cinquante années d’activités créatrices ayant essaimé et rayonné de Chicago à New York et à Paris où certains des musiciens ont vécu à la fin des années soixante.
Trois ensembles se retrouveront sur la scène du Théâtre du Châtelet : le Golden Quartet du trompettiste Wadada Leo Smith ; le duo du saxophoniste Roscoe Mitchell, co-fondateur de l’Art Ensemble of Chicago associé au batteur Mike Reed, cheville ouvrière de la nouvelle génération de l’AACM.
Enfin, Henry Threadgill, compositeur et directeur musical de Double-Up, un ensemble atypique qu’il a conçu pour renouveler l’approche de l’écriture musicale et la “composition spontanée”.