Rodolphe Congé Rencontre avec un homme hideux

[Théâtre]

C’est par l’entremise de l’auteur et metteur en scène Joris Lacoste que Rodolphe Congé découvre David Foster Wallace. Se plongeant dans l’œuvre de l’auteur américain – qui s’est suicidé en 2008, à l’âge de 46 ans –, le comédien décide de porter l’une de ses nouvelles au plateau. Mais pas n’importe laquelle, et Bref entretien avec un homme hideux, tirée du recueil éponyme, se donne comme un récit d’un récit : un homme raconte à une interlocutrice – dont nous ignorons les paroles – la transformation qu’une jeune femme a opérée chez lui. Rencontrée quelques temps auparavant, cette dernière lui a relaté, après qu’il l’a séduite, comment elle a réchappé d’un meurtre. Au-delà de la mise en abyme, Rodolphe Congé souhaite reconstituer l’expérience d’adresse proposée par la nouvelle, et travailler sur la possibilité d’identification immédiate induite par le dispositif narratif. Comme il le précise, « le spectateur est exactement dans la même position que le narrateur. C’est quelqu’un qui écoute le récit de quelqu’un, qui a lui-même écouté une histoire. » Comédien chez Klaus Michael Grüber, Stéphane Braunschweig, Alain Françon ou encore Robert Cantarella, Rodolphe Congé aborde avec Rencontre avec un homme hideux pour la deuxième fois la mise en scène. Occasion, pour lui, de retrouver Joris Lacoste, pour qui il interprétait Le vrai spectacle en 2011 lors du Festival d’Automne à Paris. 

 

Autour du spectacle :

Rencontre avec l’équipe artistique
Jeudi 13 octobre à l’issue de la représentation

Brunch-philo, animé par Bernard Benattar
Dimanche 16 octobre 13h30
Plus dinformation sur www.theatredelacite.com/brunch-philo