Jonathan Capdevielle À nous deux maintenant

[Théâtre]

Jonathan Capdevielle adapte pour la scène l’intemporelle enquête policière de Georges Bernanos, Un Crime. Il désosse les particularismes de nos terroirs français, décortique le franc-parler et les traditions des villageois. Au travers de ces figures authentiques, c’est la condition humaine qu’il examine avec empathie, tendresse et humour noir.
Au nœud de l’intrigue, il y a « le curé de Mégère », un nouveau venu qui, paré de l’habit de Dieu, agit à rebours de la religion catholique, mu par un énigmatique dessein mortifère. L’audace, l’astuce et le doigté de l’auteur résident en ceci qu’il laisse le lecteur s’engloutir dans le labyrinthe de sa propre investigation. Perdu dans un polar sans issue, assourdi par la polyphonie des personnages, à chacun d’entendre sa voix et sa voie. Le metteur en scène va droit au foyer de ce volcan d’étrangeté et d’effroi, à la lisière du fantastique, mettant en scène le jeu de rôle de cette figure de prêtre, trouble et attachante, qui bouleverse l’ordre établi de son environnement humain. Dans ce chaos bernanosien, les acteurs voyagent sous la baguette de Jonathan Capdevielle, qui joue de la multiplicité des rôles attribués à chacun d’entre eux et d’une typologie polychrome d’interprétation du texte, déployant l’éventail des possibles entre exaltation et réalisme, pour mieux brouiller les frontières entre réalité, rêve et cauchemar.

Jonathan Capdevielle présente également Adishatz / Adieu