Jean-Luc Godard Le théâtre Nanterre-Amandiers ouvre « Le Livre d’image » de Jean-Luc Godard

[Cinéma]

Cet automne, Nanterre-Amandiers invite Jean-Luc Godard et déploie Le Livre d’image. Pour ce nouvel opus, Jean-Luc Godard a souhaité sortir des salles de cinéma et investir des lieux inhabituels. Le film sera ainsi présenté accompagné par d’autres œuvres du cinéaste dans tous les espaces du théâtre.

Le Livre d’image est un film en cinq chapitres comme les cinq doigts de la main, composé à partir d’images prises dans la mémoire du cinéma et des arts. Jean-Luc Godard en sature les couleurs, organise successions et surimpressions, décalages ou variations de formats et de rythmes. Il les redouble de sa voix, de sons, de textes lus et de musiques, souvent en décalé – comme on se construit une maison avec les ruines d’un château – en adaptant les formes et jouant des contrastes. Il parcourt alors les grandes données de l’histoire humaine qui ont traversé ses films : la guerre, la loi, l’autre, l’ailleurs, le couple, l’impossible innocence, le langage, l’amour.
Voici vingt ans, il présentait le dernier épisode d’Histoire(s) du cinéma. La vidéo, comme « cimetière du cinéma », permettait l’exploration de l’histoire du septième art et de ses mutations. Le Livre d’image reprend les mêmes éléments pour regarder cette fois « un siècle finir dans le suivant » : notre présent décrit par la mémoire du cinéma.
Dans une société saturée d’images, Jean-Luc Godard fait évoluer le cinéma dans sa forme et dans sa présentation, poursuivant l’une des ambitions de cet art les plus accomplies : être une pensée par l’image et une image de la pensée. Poème cinématographique de la destruction et pourtant de l’espérance, Le Livre d’image expose avec fureur et bonté les possibles d’un cinéma qui reflète le monde et continue de se réinventer.
––––––
Au programme :
- Changer d’image. Lettre à la bien-aimée de Jean-Luc Godard (1982, France, 9 minutes 50)
- King Lear de Jean-Luc Godard (1987, États-Unis, 90 minutes)
- Armide de Jean-Luc Godard (1987, Grande-Bretagne, 12 minutes)
- Puissance de la parole de Jean-Luc Godard (1988, France, 25 minutes)
- Le Dernier Mot de Jean-Luc Godard (1988, France, 12 minutes)
- Allemagne neuf zéro. Solitudes, un état et des variations de Jean-Luc Godard (1991, France, 62 minutes)
- Plus Oh! de Jean-Luc Godard (1996, France, 4 minutes)
- Adieu au TNS de Jean-Luc Godard (1996, France, 7 minutes 20)
- Dans le noir du temps de Jean-Luc Godard (2002, Grande-Bretagne/France, 10 minutes)
- Prière pour refusniks de Jean-Luc Godard (2004, France, 7 minutes)
- Prière (2) pour refusniks de Jean-Luc Godard (2004, France, 3 minutes 30)
- Il y avait quoi de Jean-Luc Godard (2010, France/Suisse, 4 minutes)
- Le Rapport Darty de Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville (1989, France, 50 minutes)
- Deux fois cinquante ans de cinéma français de Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville (1995, Grande-Bretagne, 51 minutes)
- Reportage amateur (maquette expo) de Jean-Luc Godard, Anne-Marie Miéville (2006, France, 47 minutes)
Ainsi que des films d'Anne-Marie Miéville et Fabrice Aragno

Programme détaillé et horaires à partir de début septembre
––––––
Tarif unique : 10€ la journée