Ligia Lewis

Still Not Still

Danse
Centre Pompidou
23 – 26 octobreoct.
Points communs – Théâtre 95
12 – 13 novembrenov.
1/3

Première française

1h30

Tarifs 8 € à 18 €
Abonnés 8 € à 14 €

Centre Pompidou

Mercredi 23 octobre

20h00

Jeudi 24 octobre

20h00

Vendredi 25 octobre

20h00

Samedi 26 octobre

20h00

Points communs – Théâtre 95

Mardi 12 novembre

20h00

Mercredi 13 novembre

20h00

Concept, chorégraphie et direction artistique Ligia Lewis. Texte Ligia Lewis en collaboration avec les interprètes. Performance Boglárka Börcsök, Darius Dolatyari-Dolatdoust, Corey-Scott Gilbert, Cassie Augusta Jørgensen, Justin Kennedy, Nasheeka Nedsreal, (Jolie Ngemi), Damian Rebgetz. Dramaturgie Maja Zimmermann. Regard extérieur Dragana Bulut. Création lumière et direction technique Joseph Wegmann. Scénographie Claudia Besuch (Gali). Costumes Marta Martino. Création sonore et composition S. McKenna. Guitare acoustique et électrique Joey Gavin. Assistance Lissa-Johanna Volquartz. Régie son (en tournée) Max Eilbacher, Neda Sanai. Régie plateau (en tournée) Şenol Şentürk, Jachya Freeth. Direction de la production Hannes Frey, Vera Laube (HAU Hebbel am Ufer). Tournée et distribution Nicole Schuchardt. 

Production Ligia Lewis ; HAU Hebbel am  Ufer (Berlin) 
Coproduction Tanzhaus nrw (Düsseldorf) ; Arsenic – Centre d’art scénique contemporain (Lausanne) ; Tanzquartier Wien GmbH ; Black Box teater (Oslo) ; Kunstencentrum VIERNULVIER vzw (Gand) ; Theaterhaus Gessnerallee (Zürich) ; Tramway (Glasgow)
Financé par Office of the Capital Cultural Fund (Berlin)

Le Centre Pompidou, Points communs – Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise et le Festival d’Automne à Paris présentent ce spectacle en coréalisation. 

La chorégraphe Ligia Lewis poursuit avec Still Not Still sa réflexion sur les silences et les zones d’ombres de l’Histoire. Dans cette pièce, les interprètes rejouent en boucle une partition dont la dimension burlesque ne fait que souligner le tragique.

Sur une scène plongée dans la pénombre, sept personnages rejouent leur mort en boucle, indifférents aux souffrances des autres. Pourrait-il s’agir de sept artistes aux horizons variés, cherchant désespérément à se libérer des caractéristiques qui leur sont attribuées et à échapper à leurs rôles prédéfinis ? Accompagnés par le flot distordu d’une complainte de Guillaume de Machaut, ils avancent sur un fil, avec un humour absurde et pince-sans-rire. De ses protagonistes à son décor, la pièce déploie ainsi lentement une fascinante gamme de couleurs vives qui doivent autant à l’Amérique profonde qu’aux tableaux du Moyen-Âge. Est-il possible d’abandonner au passé une Histoire pleine de mauvaise foi et de lacunes, de l’endormir et de l’exposer comme un cadavre dénué de raison ? Et si l’on mettait au repos cette Histoire faillible et insuffisante, surdéterminée par ses vainqueurs, qu’adviendrait-il ? C’est autour de ces questions que Ligia Lewis a imaginé Still Not Still : spectacle palpitant, grotesque et macabre, minimaliste et baroque, qui nous met face à notre propre conception de la subjectivité, et de l’humanité.

Dans le même lieu

Centre Pompidou
27 – 29 septembresept.

Mathilde Monnier
Territoires

Danse
Réserver

Investissant les galeries du Centre Pompidou le temps d’un week-end, Mathilde Monnier propose avec Territoires un travail sur la mémoire et la circulation, comme « une collection de 30 ans de gestes issus de ses créations ». Une façon de faire jouer la mémoire au présent, dès maintenant, ou par anticipation.

Centre Pompidou
2 octobreoct. – 9 novembrenov.

Apichatpong Weerasethakul
Rétrospective

Arts visuels Focus

Apichatpong Weerasethakul présente la rétrospective intégrale de ses films au Centre Pompidou : ses huit longs métrages, la trentaine de films courts (et rares) qu’il a réalisés, des œuvres collectives ainsi que deux longs métrages dont il est le producteur.

Centre Pompidou
2 octobreoct. – 31 décembredéc.

Apichatpong Weerasethakul
Particules de nuit

Arts visuels Focus

Le cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul est l’invité du Festival d’Automne et du Centre Pompidou. Il expose une dizaine d’installations vidéos qui transforme l’ancien solarium en un espace nocturne habité par les réminiscences biographiques et architecturales.

Centre Pompidou
5 – 14 octobreoct.

Apichatpong Weerasethakul
A Conversation with the Sun (VR)

Performance Focus
Réserver

Seconde incursion du cinéaste thaïlandais dans le domaine de la performance, A Conversation with the Sun (VR) fabrique à l’aide de la réalité virtuelle les conditions d’un rêve collectif.

Théâtre du Rond-Point
5 – 17 novembrenov.
Points communs – Théâtre 95
21 – 22 novembrenov.

Mohamed Bourouissa, Zazon Castro
Quartier de femmes

RépertoireThéâtre
Réserver

À la croisée du théâtre et du stand-up, le premier spectacle du plasticien Mohamed Bourouissa met en scène le parcours de vie et les transformations d’une femme incarcérée. Sans surplomb, ni pathos, la pièce déjoue par l’humour le caractère plombant de ce dont elle témoigne.

Centre Pompidou
27 – 30 novembrenov.

Forced Entertainment
Signal to Noise

Théâtre
Réserver

La compagnie menée par Tim Etchells fête ses quarante ans d’existence et n’en finit pas de se renouveler. Plongés dans une réalité virtuelle qui vacille, six comédiennes et comédiens se voient dépossédés de leurs voix, et de leur être. C’est à ne plus rien y comprendre… Bienvenue dans ce nouveau monde.

Points communs – Théâtre 95
3 – 5 décembredéc.

Calixto Neto
IL FAUX

RépertoireThéâtre
Réserver

Partant du constat qu’un corps noir est de fait exposé au danger de l’expropriation, soit du vol de lui-même, Calixto Neto tente de résister sur scène au contrôle extérieur et au risque d’annihilation. Dans cet exercice de ventriloquie, le chorégraphe brésilien cherche les mots pour en écrire la danse. 

Centre Pompidou
13 – 22 décembredéc.
Théâtre des Quartiers d'Ivry
22 – 26 janvierjan.

Sébastien Kheroufi
Par les villages

Théâtre
Réserver

C’est au balbutiement de son parcours artistique que Sébastien Kheroufi découvre Par les villages, de Peter Handke qui évoque le retour d’un écrivain dans son village natal. Dans ce contexte crépusculaire où un univers décline au profit d’un autre, s’élèvent les voix des « offen-sés et humiliés » qui autrefois se taisaient.

Théâtre de la Ville – Les Abbesses
12 – 26 septembresept.
Espace 1789, scène conventionnée danse – Saint-Ouen
8 – 9 octobreoct.
Théâtre Cinéma de Choisy-le-Roi – Scène conventionnée d’intérêt national art et création pour la diversité linguistique
11 octobreoct.
Points communs – Théâtre 95
18 – 19 décembredéc.

Mohamed El Khatib
La vie secrète des vieux

Théâtre
Réserver

Amoureux du théâtre documentaire, Mohamed El Khatib s’empare d’un sujet de choix et de l’ombre : la vie sentimentale et érotique des « vieux ». Cousue d’audace et de tendresse, sa nouvelle pièce prend le contrepied des connotations qui collent à la peau de la vieillesse, en la percevant sous l’angle du désir.