Gilberte Tsaï Noces de Bambou

[Théâtre]

Les " Chinois d'outre-mer " (Huaqiao) forment comme une autre province de la Chine, éparpillée à travers le monde. Dix ans après Voyage en Chine intérieure, Gilberte Tsaï, née d'une mère française et d'un père chinois, repart à l'assaut de cette part d'elle-même, lointaine, obscure, trop longtemps retenue dans les replis de la mémoire paternelle. Le résultat de cette nouvelle démarche, Noces de bambou, passe d'abord par une découverte, la présence dans la ville nouvelle de Marne-la-Vallée d'une importante communauté asiatique arrivée dans les années 80. Ainsi est l'idée d'un atelier ouvert aux membres de cette communauté, puis, avec l'aide de l'écrivain Jean-Christophe Bailly, celle d'un spectacle réunissant des comédiens professionnels et amateurs, occidentaux et asiatiques. D'un groupe à l'autre, à l'interieur des groupes, la parole circule. Elle a commencé à se libérer dans l'atelier, elle investit le plateau transformé en café. Elle est dite, chantée, dansée, entraînée par une noce chinoise imaginaire, et sans aucun doute elle survivra au spectacle.