Tim Etchells in pieces

[Danse]

Plutôt habitué à travailler avec des acteurs, notamment au sein du collectif Forced Entertainment, Tim Etchells élargit son champ d’expérience en s’associant avec la danseuse Fumiyo Ikeda pour ce solo ayant la mémoire pour objet. On sait  en quoi consiste la différence entre mémoire volontaire et mémoire involontaire. Mais par quels chemins plus ou moins mystérieux accède-t-on à ce qui est enfoui à l’intérieur de nous ? À quels processus correspond le fait d’oublier ou de se souvenir ?
En posant de telles questions ce spectacle se présente comme la reconstitution d’un puzzle et une série de variations non dépourvues d’humour sur ce qui compose notre intériorité. De quoi sommes-nous faits ? Pourquoi accorder plus d’importance à un souvenir plutôt qu’à un autre ? Construit autour du mouvement, in pieces part de la notion de choc, d’ébranlement, en s’inspirant notamment de la célèbre remarque de Kafka dans une lettre à son ami Oskar Pollack selon laquelle « un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous ».  Fumiyo Ikeda danse depuis longtemps au sein de la compagnie Rosas d’Anne Teresa De Keersmaeker ; après une première escapade avec Alain Platel et Benjamin Verdonck, cette collaboration inédite aux côtés de Tim Etchells est pour elle l’occasion d’explorer de nouveaux territoires aux confins de la danse et du théâtre.