Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Vous êtes sur la page d'un spectacle de l'édition 2015, retrouvez tous les spectacles de cette édition dans nos archives

Nadia Beugré

Legacy

Danse

    DATES ET LIEUX
    • Théâtre de la Cité internationale
      28 septembre au 2 octobre

    Lutte, femmes, liberté : trois mots insuffisants sans doute mais trois mots qui disent quand même quelque chose du sillon que creuse inlassablement la chorégraphe
    ivoirienne Nadia Beugré. Quartiers libres (2012) et Legacy, son tout nouveau spectacle, en font foi. Dans Quartiers Libres, solo endiablé, Nadia Beugré s’empare de la scène, en robe sexy et lamée, avec l’énergie brute qui la caractérise. S’emparer est bien le mot puisque le spectacle tourne autour d’une question cruciale pour les femmes africaines et pas seulement : de quel espace public sommes-nous chassés ? Quelles rues n’osons-nous pas traverser ? Quel tabou faut-il briser pour exister pleinement dans le monde et dans son corps ? Se dépouillant de sa robe brillante, et du micro qui l’étranglait comme un serpent, la danseuse s’invente des costumes qui lui vont tellement mieux, des gestes tellement moins contraints, pour finir, ruisselante et heureuse, dans une sorte de chrysalide de plastique qui est peut-être la promesse d’une renaissance.
    Legacy, pour sa part, est une pièce de groupe et d’héritage : héritage de la marche de Bassam où des Ivoiriennes qui manifestaient pour la libération de leurs maris furent passées à tabac, héritage de la reine ghanéenne Pokou dont la légende dit qu’elle sacrifia son fils pour sauver son peuple, héritage de toutes les femmes en marche qui n’ont pas accepté de simplement se taire. La danse puissante, athlétique et investie de Nadia Beugré est d’évidence sa propre façon de marcher et de (se) manifester.

    Chorégraphie, Nadia Beugré
    Avec Nadia Beugré, Hanna Hedman
    Musicienne live (balafons, batterie), Manou Gallo
    Conseiller artistique et régisseur son, Boris Hennion
    Conception lumière et scénographie, Erik Houllier
    Régisseur général et assistant création lumière, Anthony Merlaud

    Production déléguée Latitudes Prod. // Coproduction Centre Chorégraphique National de Roubaix ; Centre Chorégraphique National de Montpellier ; FUSED – French US Exchange in Dance ; Festival d’Automne à Paris ; La Bâtie – Festival de Genève ; théâtre Garonne – Scène européenne (Toulouse) ; BIT Teatergarasjen (Bergen) ; House on Fire, avec le soutien de l’Union Européenne ; Festival d’Avignon – Sujets à vif / SACD ; Le Théâtre de Nîmes ; Fabrik Postdam (Allemagne) ; Le Parvis – Scène nationale de Tarbes-Pyrénées // Coréalisation Théâtre de la Cité internationale ; Festival d’Automne à Paris // Avec le soutien de la DRAC Nord-Pas-de-Calais
    Spectacle créé le 31 août 2015 à La Bâtie – Festival de Genève