Olivier Coulon-Jablonka Pièce d’actualité nº3

[Théâtre]

Créé en mai 2015, 81, avenue Victor Hugo repose sur le principe de la commande à des artistes d’un spectacle en lien avec Aubervilliers, territoire d’implantation du La Commune centre dramatique national d’Aubervilliers. Pour y répondre, le metteur en scène Olivier Coulon-Jablonka et ses collaborateurs Barbara Métais-Chastanier et Camille Plagnet arpentent la ville. Au gré de leurs déambulations, ils découvrent un collectif de migrants, installé dans l’agence Pôle Emploi désaffectée de l’avenue Victor Hugo. C’est de la rencontre avec ce collectif, des échanges, des actions de solidarité et des gestes de militantisme partagés que naît le spectacle. Interprété par huit membres du collectif, 81, avenue Victor Hugo raconte les exils, les parcours semés d’embûches. Surtout, il rappelle qu’au périple fou à travers les mers et les pays succèdent l’implacable machine administrative française et ses exigences kafkaïennes. Se défiant du spectaculaire ou de toute instrumentalisation de la parole des interprètes, la mise en scène se met au service de la parole de ces personnes souvent condamnées à l’invisibilité.