Jérôme Bel Disabled Theater

[Danse]

Frappé par la présence puissante des interprètes handicapés du Theater HORA, Jérôme Bel a conçu un spectacle qui puisse les rendre visibles tout en leur laissant la place : place de danser, de s’exprimer, sans chercher à limiter le champ des possibles, ni à voiler la singularité dont leur corps est tout à la fois le signe et l’affirmation.
Invité par le dramaturge du Theater HORA à rencontrer les acteurs handicapés mentaux qui y travaillent, Jérôme Bel a conçu un spectacle restituant l’expérience de cette rencontre : un dispositif scénique exposant la singularité de ces comédiens et affirmant la nécessité, politique tout autant qu’esthétique, à inscrire cette présence dans l’espace de la représentation. Comment cet état, d’ordinaire dérobé au regard, vient provoquer les conventions admises – celles du théâtre et celles de la société ? Comment donner à voir la critique immanente et radicale adressée par ces corps ?
Afin de montrer sans démontrer, Jérôme Bel a produit un Disabled Theater : « un théâtre faible, ralenti, affaibli, sans savoir-faire ». Altérant l’appareil spectaculaire, le réduisant à sa racine, il cherche à ouvrir la boîte noire pour laisser apparaître ce qu’il contient et tout à la fois retient : les blocs de présence irréductibles qui forment cette expérience que l’on appelle « théâtre » ou que l’on appelle « danse ». Comme pour Véronique Doisneau ou Cédric Andrieux, qui dépliaient à partir d’un individu les pratiques et les discours qui le fondent, l’interprète est placé au cœur du processus : un interprète ici au pluriel, exposé dans son altérité, sa condition de minorité absolue, et où la danse prend le relais d’une parole défaillante.