Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Lucia Calamaro

La Vita ferma. Sguardi sul dolore del ricordo

Théâtre

    DATES ET LIEUX
    • Odéon-Théâtre de l’Europe - Ateliers Berthier
      7 au 15 novembre

    Drame de la pensée en trois actes. Tranche de vie d’un père, d’une mère et de leur fille face à la perte d’un proche. Conçu comme un espace mental, le plateau est le lieu d’une réflexion profonde sur l’irréductible déchirure entre les vivants et les morts, que seul comble le chagrin.
    De l’épineuse question de nos morts, de leur présence spectrale en nous, du rapiéçage éprouvant de leur mémoire que nous souhaiterions digne d’eux, du sentiment de culpabilité irrémédiablement lié à la perte, Lucia Calamaro fait le pivot de sa pièce. Dans l’entre-deux, vie-mort, il n’y a qu’un fil : celui de la nostalgie, douloureuse, fil qu’il appartient aux vivants de couper ou de maintenir, comme si ceux qui restaient avaient le pouvoir d’accorder ou de retirer une existence. Les trois actes s’attellent à déployer tous les possibles entre les deux murs d’une implacable alternative : entretenir le souvenir pour sauver nos morts, tenter d’oublier pour se sauver soi-même. La Vita ferma réalise un double morceau de bravoure : dans la dramaturgie, en mettant en scène aussi bien les disparus que les endeuillés, mais aussi dans le ton, convoquant une extrême vitalité et un humour décapant pour parler de la mort. Une strate plus souterraine s’esquisse au creux de cette fresque familiale : partant de la question de la fidélité du souvenir de l’autre, souvent tronqué, fragmentaire, réinventé, l’artiste pointe du doigt notre propre et permanente recherche d’identité.

    Public sourd et malentendant : ce spectacle est surtitré en français.

    Texte et mise en scène, Lucia Calamaro
    Avec Riccardo Goretti, Alice Redini, Simona Senzacqua
    Assistante mise en scène, Camilla Brison
    Décor et costumes, Lucia Calamaro
    Peintures, Marina Haas
    Directeur technique, Loïc Hamelin
    Accompagnement et diffusion international, Francesca Corona

    Production Sardegna Teatro, Teatro Stabile dell’Umbria/Terni Festival // Coproduction et coréalisation Odéon-Théâtre de l’Europe (Paris) ; Festival d’Automne à Paris // En collaboration avec Teatro di Roma // Avec le soutien de Angelo Mai et PAV // En partenariat avec France Culture // Spectacle créé le 18 septembre 2016 au Terni Festival

    Rencontre : Le théâtre de Lucia Calamaro
    vendredi 10 novembre à 17h30 à l'Institut culturel Italien
    Servi par une écriture puissante et un jeu d’acteurs radical aux accents ironiques et tranchants, le théâtre de Lucia Calamaro soulève des questions propres à l’être humain – la quête de l’identité, la difficulté d’être au monde, la douleur face à la disparition et la question de la mémoire –, avec une intelligence et une fluidité qui rendent ses pièces profondes et drôles à la fois. À l’occasion de son dernier spectacle, La Vita ferma, et de la sortie chez Actes Sud de ses deux pièces, La Vita ferma et L’Origine du monde, elle viendra s’entretenir avec le public et discuter de son travail avec Daniel Loayza, écrivain et conseiller littéraire au Théâtre de l’Odéon.

    Soirée organisée en collaboration avec le Théâtre de l’Odéon et les éditions Actes Sud.
    Entrée libre sur réservation : pubblico.iic.parigi@esteri.it
    Institut culturel Italien
    50, rue de Varenne 75007 Paris
    T. 01 44 39 49 39

    Rencontre avec Lucia Calamaro et Marc Goldschmit
    dimanche 12 novembre à l'issue de la représentation
    avec Lucia Calamaro et Marc Goldschmit, philosophe, spécialiste de Jacques Derrida (ouvrage à paraître : Vers la Métaphysique littéraire ; Sous la peau du langage, la Métaphore et le Transcendantal),organisée par le Collège international de philosophie.
    Odéon-Théâtre de l’Europe - Ateliers Berthier