Bartabas Entretiens silencieux

[Théâtre]

Suite aux mesures gouvernementales annoncées les 28 octobre et 24 novembre 2020, ce spectacle ne pourra être présenté aux dates initialement prévues.
––––––
Le Festival et Bartabas vous proposent de découvrir cette création du 16 décembre 2020 au 3 janvier 2021.
––––––
Si vous êtes d’ores et déjà muni de billet(s), le Festival va prendre contact avec vous.
––––––

Écuyer d’exception, auteur et metteur en scène, Bartabas a fondé le Théâtre équestre Zingaro et l’Académie équestre de Versailles. Cet automne, il crée chez lui, au Théâtre Zingaro, un duo avec son cheval Tsar. Duo entre un homme et un cheval qui échangent… silencieusement.

« Aujourd’hui, j’éprouve de plus en plus de plaisir à m’entretenir solitairement avec mes chevaux, très tôt le matin, avant la vie des hommes. C’est au lever du soleil, dans le silence et la concentration, que le corps et l’esprit sont le plus disponibles pour une écoute profonde. En tant qu’interprète, je suis à la recherche de ces moments de grâce, impossibles à reproduire.
Dans ce spectacle, j’ai envie de montrer comment, simplement, la dévotion à son travail, à son art, à l’écoute de son cheval, peut dégager une émotion universelle. C’est une aventure qui place le spectateur dans la proximité, dans l’intimité, presque jusqu’à l’impudeur... Qu’il puisse surprendre ce qui n’est pas fait d’ordinaire pour être vu. »
Bartabas

TSAR

Cœur vaillant
Il en est des chevaux comme des coups de foudre, ils vous tombent dessus sans crier gare.
… Immense, un monstre de cheval, un mètre quatre-vingt-quinze au garrot ! Couleur d’abîme, il défie la perspective. De loin, on dirait un pur-sang à l’ancienne, ceux des gravures anglaises ; de près, c’est une girafe noire et dégingandée. Il doit baisser la tête pour passer la porte de son box. De plus près encore, ses pieds sont larges comme des poêles à frire. Debout contre son épaule, je retrouve mes gestes d’enfant, même sur la pointe des pieds je ne peux voir l’horizon derrière son garrot. Me revoilà en émoi, monté sur ce géant aux yeux doux qui, une dernière fois peut-être, emportera mes fesses à l’aventure.
Extrait D’un cheval l’autre, Bartabas, Éditions Gallimard

Avec le concours de l’Ircam, Manuel Poletti, créera le rendu sonore généré et modifié en temps réel, afin de mettre en musique l’intimité de l’homme et du cheval qui font corps.
––––––
Durée estimée : 1h10
Spectacle à partir de 12 ans