Jérôme Bel Isadora Duncan

[Danse]

Avec ce portrait dansé d’Isadora Duncan, présenté au Festival d’Automne en 2019, Jérôme Bel poursuit sa réflexion sur la dimension politique de la danse. Confrontant le passé des archives au présent de la performance, Isadora Duncan est l’occasion de contempler une pensée à l’œuvre.

Avec cette pièce conçue pour Elisabeth Schwartz, interprète et pédagogue, Jérôme Bel poursuit la série des portraits de danseurs ou danseuses initiée en 2004, en se concentrant sur la figure d’Isadora Duncan dont elle est une spécialiste. Jérôme Bel dresse ici pour la première fois le portrait d’une chorégraphe décédée, prenant appui sur son récit autobiographique, Ma vie. Jérôme Bel découvre sous le personnage romanesque une chorégraphe visionnaire, qui, par sa grande liberté d’expression, privilégiant la spontanéité et le naturel, posa les bases de la danse moderne, à l’origine de la danse contemporaine. Mêlant les registres discursif et sensible, moments parlés et solos dansés, le spectacle ravive le souvenir de la danse libre en associant le savoir chorégraphique à l’expérience du spectacle.
––––––
Pour des raisons écologiques, aucun déplacement n’est effectué en avion pour les tournées de cette pièce. Une version est créée à New York, par Skype, avec la danseuse Catherine Gallant.
––––––
Durée estimée : 1h