Young Jean Lee

UNTITLED FEMINIST SHOW

Archive 2012
Théâtre

UNTITLED FEMINIST SHOW
Conception et mise en scène, Young Jean Lee
en collaboration avec Faye Driscoll, Morgan Gould et les interprètes
Décors, David Evans Morris
Lumière, Raquel Davis
Son, Chris Giarmo, Jamie McElhinney
Projection, Leah Gelpe / Dramaturgie, Mike Farry
Responsable production, Sunny Stapleton
Assistant lumière, Ryan Seelig / Assistant vidéo, Bart Cortright / Assistante décors, Kate Foster
Avec Becca Blackwell, Amelia Zirin-Brown (alias Lady Rizo), Hilary Clark, Cynthia Hopkins, Katy Pyle et Regina Rocke
Production Aaron Rosenblum
Coproduction Walker Art Center ; Steirischer Herbst (Graz) ; kunstenfestivaldesarts (Bruxelles) ; the Spalding Gray Award (Performance Space 122 New York, Warhol Museum Pittsburgh,
On the Boards Seattle) ; Young Jean Lee's Theater Company
Coréalisation Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national de création contemporaine ; Festival d’Automne à Paris
UNTITLED FEMINIST SHOW est une commande du Walker Art Center (Minneapolis) et a été à l’origine développé en association avec Caleb Hammons.
Spectacle créé le 5 janvier 2012 au Walker Art Center (Minneapolis) 

À petits coups d’humour, qui frappent juste au cœur des clichés et fendillent les normes solidement collées au politiquement correct… C’est ainsi que Young Jean Lee sape les représentations culturelles et renvoie chacun à ses stéréotypes les mieux dissimulés. Figure de la scène expérimentale new-yorkaise, la metteuse en scène d’origine coréenne manie volontiers la provocation facétieuse pour mieux désarmer les évidences et bousculer les schémas dominants qui cadrent en douce l’individu en société.
Après avoir gratté le vernis qui filtre le regard porté sur la communauté noire américaine dans le drôlatique THE SHIPMENT, présenté en 2009 au Festival d’Automne, elle s’attaque aujourd’hui à la question du genre comme construction sociale. Tenant du happening militant, de la performance chorégraphique autant que de la revue de cabaret, UNTITLED FEMINIST SHOW rassemble six personnalités charismatiques issues du théâtre, de la danse contemporaine et même du burlesque. Entièrement nues, ces femmes décomplexées croquent en saynètes bien relevées quelques-uns des poncifs sur la féminité et s’amusent de leurs différentes corpulences pour déjouer sans mot dire les canons esthétiques et l’idée qui voudrait que le sexe définisse l’identité.
Avec WE’RE GONNA DIE, Young Jean Lee détourne cette fois la chanson populaire. Dans ce concert pop existentiel, elle égraine avec entrain histoires triviales et poignantes témoignant de la condition humaine dans sa brutale vérité. Encore un réjouissant mélange des genres qui bouscule heureusement les certitudes.

Dans le même lieu

T2G Théâtre de Gennevilliers – Centre Dramatique National
19 septembresept. – 7 octobreoct.

Kurō Tanino
Maître obscur

Théâtre
Réserver

Comment le développement irrésistible de l’intelligence artificielle (IA) imprègne-t-il nos vies et nos comportements ? Dramaturge de la poésie du quotidien et des mouvements imperceptibles de la psyché, Kurō Tanino met en scène un monde où la technologie dévoile les profondeurs de notre inconscient.

T2G Théâtre de Gennevilliers – Centre Dramatique National
17 – 21 octobreoct.

Katerina Andreou
Bless This Mess

Danse
Réserver

Pour sa première pièce de groupe, la chorégraphe Katerina Andreou trouve son élan dans la confusion et le bruit constant du monde. De cet état mental et émotionnel émergent du jeu, de l’absurdité, de la fiction et de la poésie. 

T2G Théâtre de Gennevilliers – Centre Dramatique National
7 – 11 novembrenov.

Satoko Ichihara
Yoroboshi: The Weakling

Théâtre
Réserver

S’inspirant de formes traditionnelles japonaises, la dramaturge et metteuse en scène Satoko Ichihara crée un théâtre de marionnettes d’aujourd’hui : un monde trouble où la nature ambiguë des poupées est au centre du récit. Dans ce conte moderne, solitude, souffrance et sexualité sont les moteurs de pantins que la faiblesse rend toujours plus humains.

T2G Théâtre de Gennevilliers – Centre Dramatique National
14 – 25 novembrenov.

Marcus Lindeen, Marianne Ségol
Memory of Mankind

Théâtre
Réserver

Marcus Lindeen et Marianne Ségol interrogent la notion de mémoire en restituant quatre histoires parfaitement extraordinaires, mais bien réelles. Dans leur théâtre où les paroles personnelles s’échangent et se nourrissent, ils inventent une œuvre singulière, aussi scrupuleuse que philosophique.

T2G Théâtre de Gennevilliers – Centre Dramatique National
5 – 16 décembredéc.

Alice Laloy
Le Ring de Katharsy

Théâtre
Réserver

Nul pantin dans cette création grand format de la marionnettiste Alice Laloy, mais des humains transformés en avatars et jetés sur un ring pour s’affronter lors de matchs de plus en plus violents. Une mise en abyme qui, entre le rituel de catch et le scénario inspiré des jeux vidéo, nous invite à interroger les limites d’une société aux ordres.