LIMINAL, Forensic Oceanography, Border Forensics

From Sea to Sky

Arts visuels
CENTQUATRE-PARIS
5 octobreoct. – 3 novembrenov.
Gratuit

Entrée libre de 14h à 19h

CENTQUATRE-PARIS

Samedi 5 octobre

14h00

Dimanche 6 octobre

14h00

Mercredi 9 octobre

14h00

Jeudi 10 octobre

14h00

Vendredi 11 octobre

14h00

Samedi 12 octobre

14h00

Dimanche 13 octobre

14h00

Mercredi 16 octobre

14h00

Jeudi 17 octobre

14h00

Vendredi 18 octobre

14h00

Samedi 19 octobre

14h00

Dimanche 20 octobre

14h00

Mardi 22 octobre

14h00

Mercredi 23 octobre

14h00

Jeudi 24 octobre

14h00

Vendredi 25 octobre

14h00

Samedi 26 octobre

14h00

Dimanche 27 octobre

14h00

Mardi 29 octobre

14h00

Mercredi 30 octobre

14h00

Jeudi 31 octobre

14h00

Vendredi 1 novembre

14h00

Samedi 2 novembre

14h00

Dimanche 3 novembre

14h00

Conception Lorenzo Pezzani, Giovanna Reder, Chiara Denaro, Jack Isles, Tareq Tamimi, Alagie Jinkang, Stanislas Michel, Sarah Walker. 

Le CENTQUATRE-PARIS et le Festival d’Automne à Paris présentent cette installation en coréalisation. 

Exposant différents travaux des collectifs LIMINAL, Forensic Oceanography et Border Forensics, l’installation multimédia From Sea to Sky approche les immobilités intersectionnelles et violences frontalières en mer. L’objectif est de mettre en lumière la manière dont l’espace maritime méditerranéen a été transformé en une zone frontière militarisée. 

From Sea to Sky est une installation multimédia conçue pour le Festival d’Automne et le CENTQUATRE-PARIS. Les éléments rassemblés mettent en lumière le rôle de Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, qui a externalisé les services de surveillance aérienne à des contractants privés. La surveillance aérienne, depuis le ciel, est devenue un élément stratégique des États de l’Union européenne pour repousser les demandeurs d’asile qui tentent de traverser par bateau, où ils sont confrontés à une violence systématique, à une échelle considérable et généralisée. Construite autour de deux grandes œuvres vidéo, cette exposition comprend également une pièce sonore, des œuvres multimédias et cartographiques, qui servent à décortiquer l’expérience incarnée de celles et ceux qui traversent par bateau la route migratoire la plus meurtrière du monde.

Dans le même lieu

CENTQUATRE-PARIS
5 – 10 octobreoct.

Lawrence Abu Hamdan
Zifzafa

Performance
Réserver

Zifzafa est un mot arabe évoquant un vent qui secoue et ébranle tout sur son passage. Ici, il devient le titre d’une performance de l’artiste et chercheur Lawrence Abu Hamdan, qui mêle composition sonore, moteurs de jeux vidéo et spoken word. Il nous plonge au cœur d’un mouvement de résistance au colonialisme vert sur les hauteurs du Golan, territoire syrien occupé.

CENTQUATRE-PARIS
5 – 8 novembrenov.
Maison de la musique de Nanterre – Scène conventionnée d’intérêt national
9 novembrenov.
Théâtre Louis Aragon, Scène conventionnée d’intérêt national Art et création – danse – Tremblay-en-France
30 novembrenov.

Alessandro Sciarroni
U. (un canto)

Performance
Réserver

Un an après la création d’IRIS à la piscine de la Butte-aux-Cailles, commande du Festival d’Automne dans laquelle il explorait le répertoire polyphonique italien, Alessandro Sciarroni présente U. (un canto), une performance musicale qui évoque la relation profondément mystérieuse entre l’être humain et la nature.

CENTQUATRE-PARIS
4 – 8 décembredéc.

Lina Majdalanie, Rabih Mroué
Quatre murs et un toit

Théâtre Portrait
Réserver

En 1947, a lieu aux États-Unis le procès du dramaturge allemand Bertolt Brecht devant le Comité des activités anti-américaines (HUAC) chargé de lutter contre l’activisme communiste. Dans ces circonstances, Brecht avait rédigé une déclaration qu’il lui fut interdit de lire. Les minutes du procès, ainsi que cette déclaration, constituent l’un des axes de ce spectacle foisonnant.