Lia Rodrigues Para que o céu nao caia

[Danse]

Après y avoir présenté Pororoca (2009), Piracema (2011) et Pindorama (2013), la danseuse et chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues revient au Festival d’Automne à Paris avec une nouvelle création : Para que o céu nao caia (Pour que le ciel ne tombe pas). Une de ses inspirations pour imaginer ce spectacle a été le témoignage rare de Davi Kopenawa, chaman du peuple Yanomami, une tribu indienne du cœur de la forêt amazonienne. Dans son ouvrage La Chute du ciel, Bruce Albert retranscrit des propos forts et percutants, notamment ceux de Davi Kopenawa expliquant comment sa tribu a été confrontée à une série de catastrophes, dont un génocide. Et comment elle a donc été contrainte de réinventer son propre ciel. Une situation qui fait écho à ce qui se passe actuellement dans le monde : démocraties en danger, montée des extrémismes religieux et des radicalités… Lia Rodrigues et ses danseurs sont également allés à la rencontre des habitants de la favela de Maré, l’une des plus importantes du pays, située au Nord de Rio. C’est dans ces zones totalement délaissées par le pouvoir public que s’est d’ailleurs installée la compagnie. Les artistes ont recueilli les témoignages de plusieurs personnes de cette favela – enfants, mères de famille... Cette « matière première » associée aux lectures de Lia Rodrigues ont donné naissance à ce spectacle. Créé au Brésil, Para que o céu nao caia a été joué en Allemagne avant d’être présenté au Festival Montpellier Danse puis au Festival d’Automne.

 

Rencontre avec Lia Rodrigues
Mardi 8 novembre, 14h

Lieu : Beaux-arts de Paris, 14 rue Bonaparte 75006 Paris
Réservation : assistant.rp@festival-automne.com