Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.
Chargement du calendrier
L'ÉDITION 2017
ABONNEMENT & RÉSERVATION
  • En ligne Billetterie
  • Par téléphone 01 53 45 17 17
  • Par correspondance

    Festival d’Automne à Paris
    156 rue de Rivoli
    75001 Paris

Dorothée Munyaneza

Unwanted

Danse

    DATES ET LIEUX
    • Le Monfort
      18 au 21 octobre
    • Théâtre du Fil de l’eau / Ville de Pantin
      24 novembre
    • le CENTQUATRE-PARIS
      28 novembre au 1 décembre

    Comment exprimer les répercussions concrètes du viol élevé au rang d’arme de guerre ? La chorégraphe Dorothée Munyaneza est allée à la rencontre de femmes maltraitées pendant le génocide des Tutsis au Rwanda et se confronte dans Unwanted à une douleur que nombre de conflits continuent à perpétuer.
    Entre avril et juillet 1994, alors que les massacres font rage, entre 100 000 et 250 000 Rwandaises sont violées. Cette blessure intime, elles la portent encore : souvent rejetées par leur communauté, certaines ont également eu des enfants – aujourd’hui adultes – de leurs agresseurs. Dorothée Munyaneza, qui a quitté à l’adolescence le Rwanda pour le Royaume-Uni, est retournée dans son pays natal pour y rencontrer à la fois des mères et des enfants. Inspirée par leur vécu et par la permanence de cette violence, l’auteure-interprète et chorégraphe s’est lancée en quête d’un geste artistique capable d’y répondre, ayant pour objet le corps féminin sans distinction de race ou de classe. Interprète de Rachid Ouramdane ou Robyn Orlin, Dorothée Munyaneza, aujourd’hui installée à Marseille, s’était déjà intéressée au génocide des Tutsis dans Samedi Détente. Pour Unwanted, son deuxième spectacle, elle s’associe à l’artiste plasticien d’origine sud-africaine Bruce Clarke ainsi qu’au compositeur Alain Mahé et à la musicienne afro-américaine Holland Andrews. Ces derniers la rejoignent sur scène pour dire sous forme de textes et de chants, mêlés à la danse, les fêlures et la dignité de femmes souvent oubliées.

    Spectacle déconseillé au moins de 16 ans 
    Rencontre avec l'équipe artistique le 24 novembre au Théâtre du Fil de l'eau / Ville de Pantin à l'issue de la représentation.

    Conception et chorégraphie, Dorothée Munyaneza
    Avec Holland Andrews, Alain Mahé (remplacé par Kamal Hamadache le 30 nov. et 1er déc.), Dorothée Munyaneza
    Regard extérieur, Faustin Linyekula
    Scénographie, Vincent Gadras
    Artiste plasticien, Bruce Clarke
    Lumières, Christian Dubet
    Musique, Holland Andrews, Alain Mahé, Dorothée Munyaneza
    Costumes, Stéphanie Coudert
    Régie lumière, Marine Le Vey
    Régie son,  Camille Frachet
    Régie générale, Marion Piry
    Direction de production, administration, diffusion,
 Emmanuel Magis

    Production Compagnie Kadidi, Anahi // Coproduction Festival d’Avignon ; Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine ; Le Liberté – scène nationale de Toulon ; Pôle Arts de la scène de la Friche la Belle de Mai (Marseille) ; La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon – Centre national des écritures du spectacle ; Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne ; Théâtre Garonne – Scène européenne (Toulouse) ; Maison de la Culture de Bourges ; Bois de l’Aune (Aix-en-Provence) ; BIT Teatergarasjen (Bergen) ; Pôle Sud – Centre de développement chorégraphique de Strasbourg ; L’échangeur – CDC Hauts-de-France (Château-Thierry) ; Escales danse en Val d’Oise ; Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale ; Théâtre du Fil de l’eau (Pantin) ; Théâtre Forum Meyrin (Genève) ; Tanz im August/HAU Hebbel am Ufer (Berlin) ; Festival d’Automne à Paris // Coréalisation Le Monfort (Paris) ; Festival d’Automne à Paris pour les représentations au Monfort // Coréalisation Le CENTQUATRE-PARIS ; Festival d’Automne à Paris pour les représentations au CENTQUATRE-PARIS // Avec le soutien de la DRAC PACA – ministère de la Culture et de la Communication, de la Région PACA, d’Arcadi Île-de-France, du Fonds de dotation du Quartz (Brest), du Creative Exchange Lab du Portland Institute for Contemporary Art, de l’Africa Contemporary Arts Consortium/USA, du Baryshnikov Arts Center (New York), du CICR – Comité International de la Croix-Rouge, du Fonds SACD musique de scène, Fonds SACD théâtre et du Fonds Transfabrik – fonds franco-allemand pour le spectacle vivant // Avec l’aide de Montevideo (Marseille) // Avec le soutien de l'Adami et de la Spedidam // Remerciements à Godeliève Mukasarasi et aux femmes et jeunes de l'Association SEVOTA (Rwanda), et à Pauline Georget, Emmaüs Alternatives // Spectacle créé le 7 juillet 2017 au Festival d’Avignon