Richard Siegal Stranger / Stranger Report

[Danse] Fondateur de The Bakery, compagnie installée à Paris, Richard Siegal s’est d’abord fait connaître comme « danseur exceptionnel » du Ballett Frankfurt de Forsythe auquel il participa de 1997 à 2003, ou par ses collaborations avec les chorégraphes tels Doug Elkins ou Janis Brenner.
Stranger/Stranger Report, sa dernière création, se propose « d’explorer le territoire du doute » qui naît de la confrontation « entre geste théâtral et réactions du spectateur ».
Ici, nul n’entre sans avoir préalablement signé une décharge autorisant – la salle étant truffée de caméras cachées –
la retransmission télévisuelle du spectacle.
Un programme que le public a d’ailleurs tout loisir de regarder puisqu’il assiste à son montage live, Richard
Siegal travaillant à vue régie son et régie lumière.
Vrai ?
Faux ?
Le spectateur ayant assisté à Solo For Spectator, un précédent spectacle, se souviendra sans doute d’un
Richard Siegal démontrant fort logiquement qu’il était un assassin de la CIA avant de démontrer, tout aussi rationnellement, à quel point cette affirmation était absurde…
Une même indécision manipulatrice prévaut dans Stranger/Stranger Report qui s’annonce comme une « méditation théâtrale puissante et intrigante qui puise sa force dans la paranoïa et le mystère de l’identité, plongée dans l’environnement instable d’un espace social de plus en plus éphémère ».